Boris Portnoy, l'aventurier du petit écran

La nouvelle chaîne de télévision d’information belge LN24 a commencé sa diffusion lundi soir. Boris Portnoy en sera le CEO. Un exercice auquel cet habitué de la production audiovisuelle belge s’est déjà livré par le passé.

On ne va pas vous mentir. En tant qu’anciens collègues, la tentation était grande à L’Echo de dresser le portrait de Joan Condijts, notre ancien rédacteur en chef ou de Martin Buxant, notre ancien journaliste politique qualifié non sans justesse de "lapin Duracell du journalisme francophone" par nos confrères du Standaard pas plus tard qu’hier.

Quatre partenaires

Outre les trois fondateurs Joan Condijts, Martin Buxant et Boris Portnoy  , quatre partenaires ont souscrit au capital de LN24: Belfius Insurance, Besix, Gilles Daoust (CEO de Daoust et Title Media) et Ice-Patrimonial, une société appartenant à Jean-Pierre Lutgen, CEO d’Ice Watch.De ce fait LN24a levé 4,5 millions d’euros. 

 

Mais, dans l’aventure LN24, à côté du directeur de l’information et du rédacteur en chef de cette première chaîne belge d’information en continu, le troisième cofondateur et CEO mérite que l’on s’attarde sur son parcours, à savoir, Boris Portnoy. Que vous le connaissiez ou non, vous avez certainement regardé l’une de ses émissions au cours de votre vie. Boris Portnoy et le petit écran francophone, cela fait, à la grosse louche, 40 ans que ça dure.

Né au Chili, Boris Portnoy fuit la dictature de Pinochet en 1973 avec ses parents, avocats opposés au régime. Il fait ses études à Bruxelles. Après quelques années comme indépendant, l’homme fait parler sa fibre d’entrepreneur et crée Keynews (KNTV) en 1982 avec Eric Angelini, un caméraman rencontré pendant ses études à l’Institut national des arts du spectacle.

Le profil
  • 1973: Chilien, il fuit le régime de Pinochet avec ses parents.
  • 1982: Il fonde Keynews (KNTV).
  • Producteur de talent. Il sera notamment très actif dans le divertissement sur RTL-TVi.
  • 2002: Il dirige la chaîne AB3 durant quelques mois.
  • 2011: Il crée Star TV. Cette chaîne people devra fermer boutique en 2014.
  • 2015: Il vend sa société au groupe Everlasting.
  • 2019: Son nouveau défi s’appelle LN24, une chaîne d’informations en continu qui a débuté sa diffusion ce lundi soir.

Keynews est une nouveauté dans le paysage audiovisuel francophone d’alors, une véritable maison de production avec pour principal client pendant des années…. RTL TVi. "C’est un très bon producteur qui a bien travaillé avec RTL en Belgique et en Hongrie pendant des années", explique Philippe Delusinne, administrateur délégué de RTL BeLux. "Nous sommes en froid depuis qu’il a vendu Keynews à Everlasting, où il nous a un peu pris en otage, mais ce n’est pas important un jour de lancement. Je leur souhaite beaucoup de succès, même si je ne crois pas dans leur modèle économique", ajoute l’homme fort de RTL.

Dès sa prime jeunesse, Keynews produit des reportages pour les correspondants à Bruxelles des chaînes étrangères. Mais Boris Portnoy comprend vite qu’un autre filon va leur permettre de développer le business: le divertissement. Jeux télévisés, caméras cachées et divertissements en tout genre, l’homme a le nez fin pour proposer la bonne émission au bon moment. C’est ce qui lui vaudra son succès. Il se sera aussi spécialisé dans l’adaptation d’émissions étrangères pour la Belgique, un créneau porteur.

Offre complémentaire

Boris Portnoy a expliqué que LN24 sera une chaîne complémentaire à l’offre de sources d’informations existantes. "À la différence des journaux condensés des chaînes généralistes, LN24 privilégiera l’analyse avec des experts en plateau et donnera plus de temps à certains événements d’actualité", a-t-il assuré à Ciné Télérevue.

 

Par ailleurs ce n’est pas la première fois que Boris Portnoy dirigera une chaîne de télévision. Il a été à la tête d’AB3 pendant quelques mois à l’époque ou AB était rentrée au capital de sa société. Une position difficilement tenable car il était à la fois concurrent de RTL-TVi qui était également son plus gros client chez Keynews. Portnoy retentera l’aventure télévisuelle avec la création de Star TV en 2011, une télévision axée sur les people. Trois ans plus tard, c’est un échec et la chaîne est fermée. L’année qui suit, Boris Portnoy vend Keynews à Everlasting.

Flaireur de concepts

Quand il était producteur, Boris Portnoy s’était fait une spécialité de dénicher des concepts d’émissions intéressants à l’étranger pour les décliner en Belgique.

"C’est classique, tous les producteurs rêvent de devenir patron de télévision. On l’a aussi vu en Flandre avec Wouter Vandenhaute ou aux Pays-Bas avec John De Mol", tranche Delusinne.

Avec LN24, le registre du producteur chilien est en tout cas tout autre que du temps de Star TV. Une aventure que tous les amoureux du paysage médiatique suivront avec attention.

Lire également

Publicité
Publicité