Edwin van der Sar, le gardien légendaire devenu "Big Boss"

La victoire inattendue de l’Ajax Amsterdam face au Real Madrid (1-4) mardi soir a propulsé l’action du club à 16,5 euros, un nouveau record. Une réussite à laquelle l’actuel CEO et ex-gardien légendaire, Edwin van der Sar, n’est pas étranger.

Mardi 5 mars, 72e minute du match retour de la Ligue des Champions entre le Real Madrid et l’Ajax Amsterdam, Lasse Schöne envoie un sublime coup franc excentré dans la lucarne droite d’un Thibaut Courtois impuissant. Ce but vient non seulement sceller la victoire des Amsterdammers au dépend du triple vainqueur en titre de la compétition, mais il propulse également l’action du club à un sommet jamais atteint depuis leur entrée en Bourse en 1998.

Edwin van der Sar peut se féliciter: son club, celui qui l’a formé et qu’il dirige depuis 2016, retrouve depuis quelques années sa grandeur d’antan. Tant sur le plan sportif que financier. Le résultat d’un important travail de l’ombre qui commence à porter ses fruits.

Le profil
  • 1970: Naissance à Voorhout (Pays-Bas)
  • 1990: Début à l’Ajax Amsterdam
  • 2005: Rejoint Manchester United
  • 2012: Devient director marketing de l’Ajax
  • 2016: Est nommé CEO de l’Ajax

Reconversion brillante

Après sa grande carrière de gardien – qu’il termine en 2011 à Manchester United – van der Sar a encore faim de challenges. Il décide de retourner à l’université pour y passer un Master en Sport and brand management à la Johan Cruyff Institute. Diplôme en poche, il rejoint l’Ajax Amsterdam en tant que directeur marketing et s’occupe du développement de la marque, des partenariats, mais aussi du branding des équipes de jeunes. Une mission que le Hollandais tient en haute importance.

En 2016, il est nommé CEO du club et a pour mission de rendre à la prestigieuse écurie sa grandeur d’antan. "Je compare souvent mon nouveau rôle à celui d’un gardien de but, déclare-t-il au site Gameplan en 2018. Je dirige depuis l’arrière poste et plus je m’entoure de personnes compétentes, plus nous avons de chances d’être une équipe qui gagne!" Convaincu que c’est à travers sa jeunesse que l’Ajax pourra y parvenir, Edwin van der Sar décide alors de perpétuer la stratégie du club en misant sur ses jeunes talents plutôt que de recruter des cadors à prix d’or. Une stratégie payante pour l’instant puisqu’avant l’exploit contre le Real, le club avait atteint en 2017 la finale de l’Europa League (perdue 2-1 contre… Manchester United), avec l’équipe la plus jeune du tournoi. La qualité du centre de formation de l’Ajax est également l’un des meilleurs atouts du club du point de vue financier. Frenkie De Jong, l’un des acteurs phares du match, a ainsi signé en janvier dernier son transfert record pour le FC Barcelone contre la somme de 75 millions d’euros. D’autres pépites issues du club voient également leur valeur marchande exploser comme Matthijs De Ligt ou Donny Van de Beek évalués respectivement à 65 et 20 millions d’euros par le site transfermarkt. De quoi envisager l’avenir sereinement pour van der Sar est consorts.

L’ancien footballeur devra à l’avenir garder ses jeunes talents au moins aussi bien qu’il a pu garder les cages, s’il souhaite remettre l’Ajax Amsterdam sur le toit de l’Europe.

Longévité

Van der Sar est devenu en 2011 le joueur le plus âgé à être apparu en finale de la Ligue des champions à 40 ans et 211 jours, lors du match qui opposait Manchester United à Barcelone.

Le retour des légendes

Edwin van der Sar n’est pasla seule légende à être retournée à l’Ajax après sa carrière de footballeur. Marc Overmars tient actuellement le poste de directeur technique tandis que Dennis Bergkamp était encore récemment adjoint de l’équipe première.

Lire également

Publicité
Publicité