Eric Adams est bien placé pour devenir le prochain maire de New York

Un ex-policier noir de 60 ans est en tête des dépouillements de la primaire démocrate new-yorkaise qui ouvre les portes au poste de maire de la ville.

Le poste de maire de New York a la réputation d'être l'un des plus difficiles des États-Unis, juste après celui de Président. Qui sera le prochain à gérer Big Apple? Le vote pour la primaire municipale démocrate, d'où sortira le prochain maire, est terminé, mais l'issue du scrutin s'avère incertaine. Eric Adams semble néanmoins bien parti pour l'emporter. Il est en tête, à l'issue des premiers dépouillements, avec 30,9% des suffrages.

73
%
À New York, les fusillades sont en hausse de 73% depuis le début de l'année.

Cet ancien policier afro-américain de 60 ans séduit les New-yorkais inquiets pour leur sécurité. Là-bas, les fusillades sont en hausse de 73% depuis le début de l'année. Avec ses 22 ans de carrière dans les forces de l'ordre, qu'il quitta avec le grade de capitaine, Eric Adams a pu faire parler son expérience lors d'une campagne qui a beaucoup tourné autour du budget et des effectifs de la police.

Suite à un traumatisme

Adams est né et a grandi à New York. Son père était boucher, sa mère femme de ménage. Il est le quatrième d'une famille de six enfants. En tant que policier, il s'est attaché à combattre les discriminations dans les forces de l'ordre. Et pour cause: enfant, il avait été confronté aux méthodes dures de la police. À 15 ans, alors qu'il avait été arrêté pour une intrusion dans un appartement, il a été frappé par un policier blanc, finalement freiné par un collègue noir.

La décision de l'adolescent, très marqué psychologiquement par l'expérience, a été prise à ce moment-là: il serait policier et pourrait ainsi combattre le racisme policier de l'intérieur.

New York n'est plus la même

Cet homme très discret sur sa vie privée s'est lancé en politique en 1994, briguant un siège au Congrès lors des primaires démocrates, qu'il a raté. Après une petite incursion dans le parti républicain, il revenait chez les démocrates pour devenir sénateur de New York en 2006. C'est en 2013 qu'il a été élu maire de Brooklyn, l'arrondissement le plus peuplé de New York, avec 2,59 millions d'habitants.

Gérer une cité, il connaît donc. Il s'est notamment activé pour pousser la construction de logements à prix abordable. Au moyen de forums, il a encouragé la population à discuter de ses expériences avec la police.

33.000
décès
Plus de 33.000 personnes sont décédées du Covid à New York.

Mais la violence et les tensions raciales ne sont pas les seuls maux qui gangrènent New York. La capitale économique américaine a enregistré plus de 33.000 morts du Covid, des milliers de magasins ont fermé, et des dizaines de milliers d'habitants aisés ont fui. Les touristes sont partis, le chômage et le nombre de sans-abris ont explosé. La tâche du prochain maire s'annonce bien difficile.

Avec 86% de démocrates parmi les New-yorkais affiliés à un parti, le vainqueur de la primaire de mardi est presque assuré de remporter l'élection générale, organisée le 2 novembre, et de succéder à l'impopulaire Bill de Blasio. Mais le nouveau système de comptage est si complexe, et le dépouillement des bulletins envoyés par courrier pour la primaire de ce mardi prend tant de temps, que le lauréat pourrait n'être annoncé qu'à la mi-juillet. Si Eric Adams est élu, il sera le second maire noir de New York, après David Dinkins.

C.V. express

  • 1960: Naissance à Brooklyn.
  • 1984–2006: Policier à New York, jusqu'au rang de capitaine.
  • De 2006 à 2013: Sénateur de New York.
  • 2013: Maire de Brooklyn. Il est le premier Afro-Américain à occuper ce poste. Il y est réélu en 2017.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité