Felix Van de Maele, le maître du big data

©rv doc

Collibra, l’entreprise que Felix Van de Maele dirige, vient de lever 40 millions d’euros auprès du fonds de capital-risque Iconiq, connu pour gérer notamment le capital de personnalités telles que Mark Zuckerberg ou encore Jack Dorsey.

Moins d’un an après avoir levé 50 millions d’euros, Collibra remet le couvert avec une somme similaire.

L’entreprise belge spécialisée dans la gestion du big data vient en effet de lever 40 millions, selon Sky News, auprès du fonds de capital-risque qui l’avait déjà financée en janvier, Iconiq Capital, connu mondialement pour sa gestion d’investissements pour le compte de personnalités telles que Mark Zuckerberg (Facebook), Jack Dorsey (Twitter), ou encore Reid Hoffman (LinkedIn). Parmi ses succès, une participation au succès… d’Uber. Rien que ça.

Le profil
  • dans le milieu des années 80 à Ostende, il est diplômé en sciences de l’informatique (VUB) et en gestion (Vlerick).
  • En 2008, à la sortie de ses études, il fonde Collibra à la VUB aux côtés de Pieter De Leenheer et de Stijn Christiaens.
  • En 2013, il fait son entrée comme fellow au Hogenheuvelcollege de la faculté d’économie de la KUL.
  • En 2017, il est distingué par différents prix après avoir levé 50 millions d’euros en janvier, puis 40 en décembre.

Une bonne nouvelle donc pour la start-up en pleine croissance qui pourra, fort de cet argent frais, continuer à rêver à l’international et à ses grands projets, elle qui dispose aujourd’hui de bureaux aussi bien à Bruxelles qu’à New York, Paris, Wroclaw (Pologne) ou encore Londres, pour un total de 240 collaborateurs dont 70 rien qu’en Belgique – à la mi-octobre, elle avait même annoncé être à la recherche de 120 profils supplémentaires, avis aux amateurs.

VUB comme alma mater

Un géant (ou une licorne, dans le jargon) en devenir? Qui sait. Ce qui est sûr, c’est que si l’entreprise prend de l’ampleur, les débuts ont été pour le moins modestes.

Tout commence en 2008 à la VUB. Aux côtés de Pieter De Leenheer, docteur en sciences de l’informatique, et de Stijn Christiaens, diplômé dans la même branche avant une spécialisation en intelligence artificielle, le jeune étudiant d’alors, Felix Van de Maele, fonde la spin-off Collibra. Il en devient le CEO.

À l’époque, l’équipe sort tout droit de l’université et ne dispose donc d’aucune expérience industrielle, ce qui les ralentit quelque peu au départ. Les années qui vont suivre sont donc consacrées à la recherche du positionnement adéquat pour convaincre les clients d’adopter la solution maison – il n’existait pas de cadre de référence en la matière à l’époque.

Soutien de la Région Bruxelles-Capitale

Durant cette période, le jeune pousse peut compter sur le soutien financier de la Région de Bruxelles-Capitale qui y investit quelque 650.000 euros aux côtés de partenaires privés, permettant une ouverture de filiale aux Etats-Unis en 2013.

Arrive ensuite rapidement, à force de démarchage et donc de résultats positifs, les mois de septembre 2015 et janvier 2017. à ces deux occasions, Collibra lève 23 millions d’euros auprès de venture capitalists américains, avant de réitérer peu de temps après avec 50 millions chez Iconiq Capital, moment où la Région vend l’intégralité de sa participation dans l’entreprise.

Pour garder la tête froide face aux sommes en jeu, aux défis à relever et à la croissance importante que connaît l’entreprise, l’homme à la barre de Collibra, Felix Van de Maele, et son équipage seront notamment conseillé par l’administrateur Tony Mary, cet homme d’affaires bien connu, passé par de hautes fonctions chez IBM, Belgacom ou encore à la VRT. Reste à voir désormais où il les emmènera voguer… mais une chose est sûre: le vent souffle fort, très fort, et porte Collibra.

Intérêt précoce
Dès la rédaction de son mémoire en 2006, l’étudiant qu’il était alors s’intéresse au big data. Dans les locaux de la VUB, il se penche sur l’"ontologie" (qui est aux données ce que la grammaire est au langage) et le web sémantique.

Repéré par le MIT
En août dernier, le jeune fondateur est sélectionné parmi les 10 talents belges en matière d’innovation par la MIT Technology Review, distinction s’ajoutant à celle de mai de personnalité IT de l’année décernée par le magazine Datanews.

113 millions levés en peu de temps
Rien que de septembre 2015 à décembre de cette année, Collibra aura levé quelque 113 millions d’euros auprès d’investisseurs étrangers. La plus importante, datant de janvier, concernait 50 millions.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés