davos

Greta Thunberg, de l'école buissonnière à Davos

Cette adolescente suédoise a manqué les cours tous les vendredi, depuis août 2018, pour protester devant le Parlement suédois et exiger des mesures concrètes pour lutter contre le changement climatique. Aujourd’hui, Greta Thunberg fait des émules tous azimuts.

Depuis quelques semaines, un vent de révolte s’est levé dans les rangs des jeunes écoliers concernant la crise climatique. Le mouvement, lancé en Suède par la collégienne Greta Thunberg, a vite fait tache d’huile. Jeudi dernier, à Bruxelles, 12.500 élèves ont lancé l’action "Youth for Climate" en décidant de "faire l’école buissonnière" pour réclamer une réaction concrète du monde politique au sujet du climat.

La marche Youth For Climate à Bruxelles le 17/01/2019 vue par Snapchat

Ce soulèvement spontané, hors des coteries politiques et des organisations non gouvernementales, représente une posture inédite de désobéissance civile. Contre l’inaction et les tergiversations des gouvernements en place, ce mouvement n’utilise pas les méthodes habituelles comme la pétition, préférant mener des actions plus directes et, par la même occasion, plus créatives. Il est le signe, parmi tant d’autres, d’un affaiblissement de la logique actuelle du pouvoir politique marquée par une incapacité à prendre en compte les attentes concrètes des citoyens, notamment leur demande de participation plus active à la vie démocratique.

Le profil
  • 15 ans.
  • Cette collégienne suédoise est atteinte du syndrome d’Asperger. Selon elle, c’est une force plutôt qu’une faiblesse, qui lui a notamment permis de prendre conscience de la crise climatique.
  • 14 décembre 2018: discours à la COP24, à Katowice, en Pologne.
  • Rejoint l’Arctic basecamp, en marge du sommet de Davos.

Le 14 décembre, lors de la COP24 qui se tenait à Katowice, en Pologne, Greta Thunberg a prononcé un discours poignant, insistant sur l’apathie des gouvernements, leur irresponsabilité, et la nécessité d’un changement de perspective qui s’effectuera, selon elle, "qu’ils le veuillent ou non". Son appel a été entendu en Suède, mais également au Japon et en Australie. Il ne touche d’ailleurs pas seulement les collégiens.

Refus d’aller à l’école

Le message est clair: les politiciens doivent mettre la priorité sur le climat. Reprochant aux adultes de mettre en péril son futur, elle utilise le seul moyen qu’elle a à disposition: refuser d’aller à l’école. Elle s’interroge: pourquoi aller à l’école si le monde politique se moque de l’urgence climatique et ne prend pas les dispositions nécessaires pour faire face à une situation qui se révèle de plus en plus catastrophique? Pourquoi apprendre dès lors que les faits décrits par les scientifiques ne sont pas pris en compte par les décideurs politiques?

Loin d’être un simple caprice un peu puéril, il s’agit bien ici d’une prise de conscience forte de la part d’une jeune fille qui ne s’est pas contentée, comme ses professeurs le lui ont conseillé, de couper l’électricité ou de moins consommer de papier. Pour de nombreux élèves de son âge qui ont entendu son message et qui lui ont emboîté le pas, il s’agit bien souvent de la première manifestation, de la première prise de position politique.

Maman chanteuse

Sa mère, la chanteuse d’Opera Malena Ernman, a arrêté sa carrière internationale à cause des effets négatifs de l’aviation sur le climat.

Hasta la vista baby

Elle a forcé l’admiration d’Arnold Schwarzenegger: "J’aime voir quelqu’un qui ne fait pas que râler mais agit." L’ancien gouverneur de Californie l’a invitée à Vienne, pour l’Austrian World Summit. Réponse de Greta Thunberg: "Comptez sur moi. Hasta la vista baby."

Paradoxe

La Suède est pionnière en matière d’environnement. Le pays a pris des dispositions fortes à ce sujet, notamment en ce qui concerne le recyclage et l’empreinte carbone. L’engagement de la Suède va bien au-delà des objectifs établis suite aux accords de Paris, en 2015. Pas suffisant, selon Greta Thunberg, persuadée qu’il faut faire des sacrifices plus importants et effectuer des changements drastiques pour inverser la tendance générale.

 

Lire également

Publicité
Publicité