Le dernier défi de Bob Iger? Rivaliser avec Netflix

Le patron de Mickey, Bob Iger, en poste depuis 2005, mise gros sur la nouvelle plateforme familiale de streaming Disney+, censée rivaliser avec le mastodonte Netflix.

Bob Iger en est certain: Disney+ sera un succès. Le PDG de Disney a renouvelé sa confiance dans ce nouveau service familial de streaming lors de la présentation des résultats du groupe. Malgré des chiffres décevants – un bénéfice net en baisse de 51% au troisième trimestre – liés à une digestion difficile du géant 21 Century Fox, Bob Iger est convaincu qu’en allant chasser sur les terres de Netflix , il pourra redresser la barre.

La plateforme sera lancée le 12 novembre et, avec un tarif de base de 6,99 dollars, sera moins chère que la concurrence. "Disney+va devenir le service de streaming exclusif de notre vaste vidéothèque de films et de séries TV, de tout le contenu National Geographic, de tous les films Disney, Pixar, Marvel et Star Wars à venir et une foule de programmes originaux de qualité", a détaillé Bob Iger. Tous les derniers blockbusters du groupe, comme "Avenger: Endgame", "Toy Story 4", "Aladdin", le "Roi Lion" ou encore "Captain Marvel" pourront être visionnés sur Disney+. Dans la foulée de ses résultats, le groupe a annoncé qu’il préparait un remake des classiques "Maman, j'ai raté l'avion" et "La nuit au musée". Les adultes, eux, pourront se tourner vers la plateforme Hulu, dont Disney a pris le contrôle opérationnel et dont il détient 60% des parts.

Discret

Le profil
  • 10 février 1951: Naissance à New York
  • 1973: Diplôme en Télévision et Radio de l’Ithaca College
  • 1995: Mariage avec la journaliste de CNN Willow Bay
  • 13 mars 2005: Nommé PDG de la Walt Disney Company
  • Novembre 2019: Lancement de Disney +

Mais Netflix ne compte pas se laisser faire. Le géant du streaming a recruté mercredi les créateurs de la série culte "Game of Thrones". David Benioff et Dan Weiss, qui étaient également courtisés par Disney et Amazon, vont écrire et réaliser de nouvelles œuvres – séries comme films — pour la plateforme du leader mondial.

Pas de quoi décourager Bob Iger qui, à 68 ans, est habitué aux grands défis. Lui qui a démarré comme présentateur météo sur des chaînes de télévision locales se tourne vers le journalisme dans les années 1970. À l’âge de 23 ans, il entre à la chaîne de télévision ABC où il gravit tous les échelons. Sa carrière au royaume de Mickey commence quand ABC est racheté par Disney en 1996. Cet homme discret attend alors trois ans avant de devenir patron de Walt Disney International. Six ans plus tard, le sommet est atteint pour ce père de quatre enfants qui s’est marié deux fois. Il succède à Michael Eisner et devient le sixième PDG de la Walt Disney Company, une entreprise à bout de souffle qu’il s’est employé à relancer malgré les réticences à son sujet.

Il claque la porte du conseil économique de la Maison-Blanche

Bob Iger a fait partie du conseil économique de la Maison-Blanche au début de la présidence Trump. Il a claqué la porte quand ce dernier a quitté l’Accord de Paris sur le climat.

"Je me suis trompésur Bob"

Lorsqu’il lui passe la main en 2005, l’ex-patron de Disney Michael Eisner reconnaît qu’il s’est "trompé sur Bob" en jugeant par le passé qu’il n’était pas "un esprit créatif très brillant".

Rémunérationpolémique

En mars 2018, les actionnaires ont rejeté le projet de rémunération de Bob Iger.

Succès

C’est sous sa houlette que Disney rachète Pixar en 2006, puis Marvel en 2009 et Lucasfilm, le studio du créateur de "Star Wars", en 2012. Des franchises qui permettent au groupe d’enchaîner les succès commerciaux même si la critique considère qu’il s’agit de films formatés.

Le dernier grand défi de Bob Iger – et sûrement le plus difficile – a été le rachat de 21 Century Fox pour 71 milliards de dollars en décembre 2017 et son intégration finale au printemps 2019. Grâce au catalogue de contenus ainsi accumulé, Bob Iger peut enfin espérer concurrencer Netflix. Il aura deux ans pour mettre son projet à l’épreuve. Alors que son départ à la retraite a déjà été repoussé quatre fois, il devrait tirer sa révérence fin 2021.

Lire également

Publicité
Publicité