Les rois du camping chic débarquent en Belgique

©AFP

Céline et Philippe Bossanne, les fondateurs et patrons du groupe de camping vert français Huttopia, envisagent d’implanter leur concept en Belgique.

Céline et Philippe Bossanne sont des Lyonnais inspirés. Après avoir terminé tous deux leurs études de commerce au Canada, fin des années 1990, ils rentrent en France avec une belle idée de business dans leurs cartons: déployer des campings et des villages de vacances verts et durables, dans des endroits où la nature est préservée tout en évitant les poncifs "mer-montagne".

Le profil
  • Création de la société Huttopia en 1999 à Lyon
  • Premier camping à la marque Indigo en 2002, premier village Huttopia en 2005
  • Rachat de trois fabricants de tentes et chalets: Cabanon, Francomtoise d’Ossature Bois et Hekipia Gitotel
  • Chiffre d’affaires 2017: 36 millions d’euros
  • 270 emplois
  • 55 sites exploités dans quatre pays: France (47), Chine (3), Canada (4) et Etats-Unis (1)

Ils invitent les touristes clients à y respecter les principes du développement durable: gestion raisonnable de l’eau et de l’énergie, tri des déchets, déplacements à pied quand c’est possible, toilettes sèches, eau de piscine non chlorée, utilisation de matériaux (bois) non traités, etc. Ce qu’on appelle l’hôtellerie de plein air à la sauce écolo. La légende dit qu’ils ont démarré leur affaire en 1999 avec 40.000 euros de capital.

Ils baptisent leur société Huttopia, combinaison des mots "hutte" et "utopie", et font plancher des designers sur de nouveaux modèles de tentes ou de cabanes.

Le développement de ce nouveau mode de tourisme vert marqué "bobo" s’avère rapide. Ils surfent sur une vague porteuse. En 2002, ils ouvrent leur premier camping sous la marque Indigo. Trois ans plus tard, ils inaugurent leurs premiers villages à l’enseigne d’Huttopia. En 2008, ils font leurs premiers pas à l’étranger, au Canada, où ils implantent leur concept de "glamping" ("glamour" et "camping") dans plusieurs parcs nationaux. La même année, ils rachètent Cabanon, un fabricant de tentes, et la Francomtoise d’Ossature Bois, ce qui leur permet d’équiper eux-mêmes leurs nouveaux sites. Ils compléteront cette diversification en reprenant en 2015 Hekipia Gitotal, une société spécialisée dans la construction de chalets en bois. Ils inventent aussi les CityKamps, des villages nature installés au cœur des villes.

Vert à l’étranger

Huttopia a obtenu un terrain dans la forêt nationale d'Angeles, en Californie, au nez et à la barbe de Nestlé. ©Photo News

En 2012, dans la foulée de l’expansion canadienne, Céline et Philippe revoient leurs ambitions à la hausse en annonçant leur désir de conquête du marché nord-américain. Inspirés mais prudents, ils y vont par petits pas, en commençant par étrenner un premier village dans l’État du New Hampshire en 2016. Ils font très fort cette année en dribblant le géant suisse Nestlé   qui lorgnait comme eux un site niché au creux de la National Forest de Los Angeles, Californie. Un lieu mythique, car il avait été visité avant guerre par des stars mondiales comme Charlie Chaplin ou Johnny Weissmuller. Ils mettent aussi le pied sur le marché chinois, en y ouvrant trois sites.

Parallèlement, les Bossanne créent un fonds de financement, Huttopia Capital, et une société foncière, Huttopia Capital Immobiliers, afin de fédérer des fonds pour acquérir et rénover les nouveaux sites. La semaine dernière, la Banque des Territoires, filiale du groupe CDC, prend une participation dans la seconde pour 5,2 millions d’euros. L’occasion pour la direction d’annoncer disposer de 75 millions d’euros de moyens pour se développer. Où donc? Dans le nord et le sud-ouest de la France, où Huttopia est encore peut présent, et à l’international, en Europe du Nord. Et notamment en Belgique… Interrogée à ce sujet lundi, la direction d’Huttopia n’a pas pu nous répondre parce qu’elle est encore… en vacances.

Comparaison

"Nous sommes l’anti-Center Parcs. (…) Un Center Parcs, c’est 150 millions d’investissements. Nous, c’est 5 millions", précise Philippe Bossanne.

Acquisitions

Avec les moyens mobilisés au niveau de sa société foncière Huttopia Capital Immobiliers, le groupe prévoit d’acquérir une quinzaine de campings ces cinq prochaines années.

Utopie

"Notre utopie est de dire que, si un jour on devait partir, il ne devra rester aucune trace de notre passage", affirme Céline Bossanne. Raison pour laquelle Huttopia privilégie les tentes et construit ses chalets en bois non traité sur pilotis: afin que chaque installation soit réversible.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content