nécrologie

Maurane... "Qu'est-ce qu'elle pouvait être drôle!"

Maurane avait chanté à la Fête de l'Iris, dimanche. Elle était heureuse de pouvoir remonter sur scène après deux ans d'absence. Pourtant, son corps a été retrouvé inanimé, lundi soir, chez elle. A 57 ans, Maurane, la magnifique, s'en est allée

Sous le choc. Ludovic Barnouin, son ami et ex-manager, ne comprend pas ce qui s'est passé entre dimanche et lundi. "Je l'avais eue au téléphone. Elle était heureuse de remonter sur scène. On avait prévu de se faire un resto dans les prochains jours. Que s'est-il passé?"

Que s'est-il passé, en effet, dans les derniers jours et les dernières années de Maurane? La boule de swing qu'on avait connue depuis l'aube des années 80, la femme-scène comme on aimait la décrire, la plus belge de nos chanteuses, n'est plus. Pourtant, oui, il y avait des projets. Un album-hommage à Brel était en chantier. "Dix maquettes sont prêtes", assure Ludovic. La sortie de ce disque était prévue pour octobre, quarantième anniversaire de la mort de Brel. Partir sur du Brel quand on est Maurane, c'est étrange.

Je suis assise ici dans mon petit bureau tout blanc à Montréal, je ne veux pas réaliser que tu n'es plus... Je ne peux pas... Je me dis que tu vas appeler et m'engueuler, parce qu'on ne se voit pas assez.
Lara Fabian

Qu'est-ce qu'elle pouvait être drôle!

On a tous des souvenirs de Mo. On l'appelait Mo ou Mau quand on avait la chance de la connaître de près. Ou qu'on la suivait sur Twitter comme plus de trois cent mille personnes. Twitter était devenu, ces dernières années, son lieu d'expression favori. Elle y commentait assidûment l'émission "The Voice". Avec beaucoup de justesse souvent.

On avait noté, toutefois, moins d'humour que par le passé. Parce que Maurane, qu'est-ce qu'elle pouvait être drôle! Sur scène, elle s'en servait autant que de sa voix unique. Elle aurait pu faire du stand-up, c'est sûr!

Quelle tristesse d'apprendre la disparition de Maurane, une des plus grandes voix, tant j'ai son visage et le son de sa voix gravés dans ma mémoire, mélange de douceur éternelle et de désillusion sur la vie.
Christophe Willem

Ses fans, ses twittos, ses amis du métier retiendront énormément de choses de Maurane. Son parcours phénoménal dans cette carrière si difficile.

Elle était née Claudine Luypaerts le 12 novembre 1960. Elle aimait dire que Luypaerts, cela rappelait le léopard. Son père, Guy-Philippe Luypaerts, était compositeur et directeur de l'Académie de Musique de Verviers. Elle en était très fière. C'est lui qui l'avait initiée à la musique.

Mais c'est vers la chanson qu'elle se tourne après avoir été emballée par Fugain et son Big Bazar. Elle aurait aimé faire partie de cette troupe qui donnait l'impression de faire tout le temps la fête... Il lui fallut attendre 1988 pour intégrer une troupe. Et non des moindres, celle de "Starmania", l'opéra-rock écrit et composé par Michel Berger et Luc Plamondon. Elle y interprétait le rôle de Marie-Jeanne.

La Complainte De La Serveuse Automate

Même si l'aventure starmaniaque fut pour elle assez dure, elle contribua à la faire connaître en France. Et l'album sobrement intitulé "Maurane", paru en 1989, fut considéré comme son premier alors qu'il était déjà le deuxième... Il contient l'une de ses chansons les plus connues, "Toutes les mamas".

Toutes les mamas


Maman, Maurane allait le devenir au début des années 90. Lou, sa plus grande fierté, était née de ses amours avec Pablo Villafranca, artiste lui aussi. Dans sa maison de Schaerbeek, où elle est décédée ce 7 mai 2018, on pouvait voir sur les murs des dessins de Lou enfant.

Bach et Goldman

Parmi ses plus belles chansons, on retiendra certainement "Le Prélude de Bach". Un morceau écrit sur mesure pour elle par Jean-Claude Vannier. Jean-Jacques Goldman, de qui elle était proche et qui l'avait embarquée dans l'aventure des Enfoirés pour les Restos du Cœur, lui écrivit quatre titres pour l'album "Quand l'humain danse" paru en 2003. Sur cet album, son duo avec Lara Fabian et ce titre "Tu es mon autre". Goldman avait très bien su la cerner. Et comme tout le monde, elle était sous son charme.

Sur un prélude de Bach

Chevalier de l'Ordre de la Couronne (Belgique) et Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres (France), Maurane s'essaie également au cinéma, avec récemment une apparition dans "Le collier rouge" de Jean Becker avec François Cluzet.

Maurane s'en est allée, après la fête qui célèbre Bruxelles. La ville qu'elle aimait plus qu'une autre. Adieu Mo!

Une artiste engagée nous a quittés cette nuit. Maurane, une chanteuse hors du commun, une voix inspirante, une personnalité attachante.
Charles Michel

©Nicolas Vadot

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content