Pieter Bourgeois, le nouveau boss du Sanglier des Ardennes

Proche de Marc Coucke et fils de Geert, Pieter Bourgeois s’est fait un nom dans les affaires. A Durbuy, il surveillera désormais le gîte et le couvert dans le fleuron local racheté l’an dernier, Le Sanglier des Ardennes.

La nouvelle est passée discrètement au Moniteur belge le 19 mars. L’acte publié avait pour objet la nomination de Pieter Bourgeois, 41 ans – via sa société Crescemus BVBA – au titre d’administrateur-délégué de la société anonyme Le Sanglier des Ardennes, rachetée il y a un an par Marc Coucke.

Cette nouvelle ne ferait guère plus de bruit qu’une brève de comptoir durbuysien si le Pieter en question n’était autre que le fils de Geert Bourgeois, ministre-président flamand, bouillant nationaliste et membre influent de la Volksunie, puis la N-VA.

Le profil
  • Fils de Geert Bourgeois, frère de Karel, de trois ans son cadet.
  • Marié avec Iris Decreus.
  • Ingénieur industriel et formé aux affaires à la Solvay Business et à la Vlerick School.
  • Président de la SCRL Orava.
  • Investment Manager au sein de la holding Alychlo.
  • Administrateur d’une vingtaine de sociétés.

"Mon fils ne s’est pas engagé en politique. Je suis contre toute forme de népotisme et je lui ai dit un jour, sous forme de boutade, que s’il voulait faire de la politique, il devrait le faire au sein d’un autre parti et dans une autre province", confiait l’an dernier papa Geert à nos confrères du Tijd. "J’ai beaucoup de respect pour les hommes politiques, mais cela exige davantage de diplomatie et de patience que je n’en dispose", rétorquait alors le fils.

Ingénieur industriel de formation, Pieter Bourgeois a évolué, après un passage en 2000 par la Solvay Business School, dans les sphères privées et lucratives, ajoutant récemment à ses compétence, un MBA à la Vlerick School. Il a rapidement rejoint la garde rapprochée de Marc Coucke, comme investment manager au sein de sa holding familiale Alychlo.

Depuis, Coucke lui a mis le pied à l’étrier comme administrateur dans plusieurs sociétés: miDiagnostics, Option, Zembro, Sanghold, Versluys Invest, ARE, Uest, La Chênaie, ainsi qu’une une nébuleuse de sociétés désormais rachetées et ancrées à Durbuy, dont La Petite Merveille, Adventure Events, Jean de Bohême, Rome Détente, Recode, LPM2 Sporthotel, ou encore European Treasure Belgium.

Une bête de travail

Beaucoup pour un seul homme, pensez-vous? "Pieter est une bête de travail, qui bosse sept jours sur sept et cumule aujourd’hui d’énormes responsabilités", sourit le père Bourgeois avec fierté.

Le fils vient donc d’en accepter une de plus. Pas la plus importante mais complexe et bien éloignée de sa Flandre natale et de Deinze, où il habite une discrète villa avec son épouse, Iris. La route risque donc d’être souvent longue et tortueuse pour rejoindre Durbuy, la plus petite ville du pays, désormais en (grande) partie privatisée par son mentor.

Pour l’aider à diriger la maison, il pourra toujours compter sur le fidèle bras droit local, Bart Maerten, désormais à demeure à Méan. Celui-ci s’est vu confier la gestion journalière du Sanglier des Ardennes après celle de La Petite Merveille.

Ce qui est déjà sûr, c’est que le nouvel administrateur-délégué pourra y manger et dormir confortablement. Dans des assiettes et des draps on ne peut plus flamands à l’ombre d’un Sanglier qui n’a plus d’ardennais que le nom sur la façade.

Crescemus ensemble

La SPRL qui chapeaute l’ensemble des activités de Pieter Bourgeois appartient fifty-fifty à son épouse, Iris Decreus, patronne de la société House of Weddings, la bien nommée.

Sur la page LinkedIn d’Iris, on peut lire ce petit mot posté par Pieter à son attention: "Iris est une fantastique organisatrice d’événements qui sait coupler approche créative et programmation minutée tout en prenant en compte l’enveloppe budgétaire fixée". Sur son compte Twitter, on trouve d’ailleurs davantage de messages soutenant le business de son épouse que le sien.

Le nouveau bras hôtelier

Pieter Bourgeois est président de la SCRL Orava. Son activité principale? La location de gîtes de vacances et d’appartements meublés. Créée il y a moins d’un mois, elle est détenue à 55% par ARE³, une société "couckienne" au capital de 4 millions d’euros et spécialisée dans la promotion immobilière.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité