Susan Wojcicki, la boss de YouTube connaît la musique

Jérôme Marin

Directrice générale de YouTube, Susan Wojcicki réconcilie la plateforme vidéo avec l’industrie du disque. Mardi, la filiale de Google a officialisé un accord avec Universal Music, l’une des trois majors du secteur.

Le conflit s’éternisait depuis des mois. Les grandes maisons de disques reprochaient à la plateforme vidéo YouTube de peu rémunérer les ayant-droits et de ne pas suffisamment lutter contre les clips postés illégalement par ses utilisateurs. L’affaire semble désormais réglée: le nouvel accord prévoit d’accroître les commissions reversées aux artistes et aux auteurs, ainsi que de réserver certains titres à la partie payante.

Selon la presse américaine, un contrat semblable a été signé avec Sony. Et en mai dernier, YouTube s’était déjà entendue avec Warner. Ces accords représentent donc une victoire majeure pour Susan Wojcicki, la directrice générale de YouTube. Ils ouvrent en effet la voie au lancement d’une nouvelle offre musicale payante, combinant streaming et vidéo. Attendue en mars, elle doit permettre à la société de rattraper son retard sur Spotify et Apple Music, les deux leaders du marché.

La plus puissante du monde publicitaire

Le profil
  • Naissance le 5 juillet 1968 à Santa Clara, en Californie.
  • Elle est la seizième employée à rejoindre Google en 1999.
  • En 2003, elle créé le programme AdSense qui permet à Google d’afficher des liens publicitaires sur les sites affiliés.
  • En avril 2011, elle est nommée vice-présidente en charge de la publicité.
  • Elle est nommée directrice générale de YouTube en février 2014.
  • Elle lance la première offre payante de YouTube en octobre 2015.

Susan Wojcicki, 49 ans, a été nommée à la tête de YouTube en février 2014, avec l’objectif d’accélérer la monétisation. Elle avait auparavant effectué toute sa carrière chez Google, supervisant depuis 2011 l’ensemble de l’offre publicitaire de l’entreprise, notamment le programme de liens sponsorisés, son cœur d’activité. En 2013, le magazine spécialisé AdWeek l’avait désignée personne la plus puissante du monde publicitaire.

Diplômée de la prestigieuse University of California, Los Angeles (UCLA), Susan Wojcicki a rejoint Google en 1999. Elle est alors l’employée numéro 16 du moteur de recherche, qui s’était installé quelques mois plus tôt dans le garage de sa maison de Menlo Park, au cœur de la Silicon Valley. D’abord chargée du marketing, la responsable a occupé de nombreux postes importants au sein de la société. Elle a activement participé à plusieurs lancements de produits, comme Google Image ou Google Books. Elle a aussi milité pour l’acquisition de YouTube. Et ensuite, pour celle de la régie publicitaire DoubleClick en 2007 pour un montant record de 3,1 milliards de dollars.

Douze milliards de chiffre d’affaires

Depuis l’arrivée de Susan Wojcicki, la croissance de YouTube s’est poursuivie. En début d’année, la plateforme a dépassé la barre du milliard d’heures de vidéos visionnées chaque jour. Soit plus de 8 minutes en moyenne par habitants de la Terre.

Les analystes estiment que son chiffre d’affaires a doublé au cours des trois dernières années, atteignant 12 milliards de dollars.

La dirigeante a aussi lancé un virage stratégique majeur, avec l’introduction, fin 2015, d’une offre payante, sans publicité.

Cette année, la société a introduit un bouquet de chaînes de télévision accessibles sur abonnement.

Ces derniers mois, YouTube doit cependant faire face à la fronde de certains annonceurs, s’inquiétant de la diffusion de spots publicitaires avant ou autour de vidéos contenant des messages homophobes, antisémites ou faisant l’apologie du terrorisme. Début décembre, Susan Wojcicki a promis d’embaucher 10.000 personnes pour accentuer les contrôles.

Une histoire de prêtimmobilier

Fraîchement diplômée, Susan Wojcicki achète une maison en 1998 à Menlo Park. Pour payer son crédit, elle loue alors son garage à deux jeunes étudiants de Stanford, Larry Page et Sergey Brin, qui viennent de fonder Google.

Un père scientifique, une sœur entrepreneure

Susan Wojcicki est la fille de Stanley Wojcicki, ancien directeur du département de physique à Stanford et ancien chercheur au CERN. Sa sœur, Anne, a fondé la start-up de tests génétiques 23andMe.

Lire également

Publicité
Publicité