Thierry Smets, le technicien pointu et sportif passionné de NewB

©doc

Les coopérateurs de la banque NewB se sont choisi samedi un nouveau CEO. Il s'agit de Thierry Smets. Il y a deux ans encore, il était aux commandes de la banque privée Puilaetco.

"Vu son sens de l'humain et sociétal, il n'est pas étonnant de le voir chez NewB". L'annonce de l'arrivée de Thierry Smets à la tête de la nouvelle banque éthique et durable n'est pas une surprise.

Jusqu'à 2018, Thierry Smets était à la manoeuvre de la banque privée Puilaetco Dewaay (désormais Puilaetco), mais les nouvelles mesures voulues par l'actionnariat ont changé la donne.

De son leadership, ses anciens collègues se souviennent d'un homme réservé, mais ouvert, disponible et respectueux. "Il est loin d'être un banquier flamboyant, charismatique; un banquier qui veut à tout prix serrer des mains. Mais est-ce cela que l'on veut chez NewB?"

Le banquier ultra sportif

Que ce soit baskets aux pieds, ou en danseuse sur une selle, Thierry Smets enchaîne les kilomètres.
"Au début de mes études, j'ai eu un doute entre étudier ou faire du sport. Je ne regrette pas mon choix", reconnaît-il. Membre de l'équipe belge de cyclisme sur piste, il avait pourtant participé aux championnats du monde de Leipzig il y a près de 40 ans, de quoi lui donner des ailes, même sans une médaille autour du cou.

Un sage né ou en devenir?

C'est lui qui fait entrer dans la banque privée le caritatif et le sponsoring. Deux thèmes sont choisis: l'enfance défavorisée et la solidarité face à la pauvreté avec l'ASBL Goods to Give.

"Quand je suis devenu CEO, je me suis rendu compte que le sociétal et la banque n'étaient pas incompatibles. J'ai toujours eu un intérêt pour ces questions, mais avec le temps ça a pris de l'importance dans ma réflexion. C'est peut-être l'âge, la sagesse ou l'évolution de la société", explique Thierry Smets.

En quittant Puilaetco, c'est dans cette voie qu'il s'est engouffré. Il a ainsi co-créé StarTalers. Cette start-up veut offrir des conseils financiers aux femmes.

"Quand je suis devenu CEO, je me suis rendu compte que le sociétal et la banque n'étaient pas incompatibles."
Thierry Smets

Il expliquait à l'époque que ce projet reposait sur un constat simple: une femme entre dans la pension avec un capital de 40% inférieur à celui d'un homme. Pourquoi? Parce qu'elle a souvent un salaire moindre, sa carrière connait des interruptions ou du temps partiel et elle est moins encline à investir ses économies.

Le sport dans le sang

Fils d'un papa carreleur devenu entrepreneur, Thierry Smets prolonge avec sa passion du sport une culture familiale. Son père était déjà à la tête d'un club de jogging et un autre de foot.
Pour varier les plaisirs du vélo, Thierry Smets s'est ainsi formé auprès de Catherine Lallemand, la quadruple vainqueur des 20 km de Bruxelles. De quoi ajouter à son palmarès: le triathlon de Gerardmer, le trail de la Côte d'Opale ou les 20 km de Bruxelles.

Il siège également au conseil des Cliniques bruxelloises Saint Jean. "Cette fonction a d'autant plus de sens en cette période de crise sanitaire".

Un technicien, davantage qu'un commercial

Néanmoins, Thierry Smets, c'est avant tout un banquier, mais surtout un excellent technicien financier, souligne-t-on.
Chez Puilaetco, où il est entré en 2004, il a évolué dans de nombreux métiers: la gestion du risque, les ressources humaines, la gestion d'un portefeuille, la comptabilité, l'informatique, le back office.

"Je pense que par mon parcours, je peux apporter une expertise utile au lancement de NewB." C'est, dit-il, ce qui l'a décidé à se lancer dans l'aventure, en sus de la conviction qu'il a trouvée tant chez les administrateurs que les coopérateurs.

Motiver ses salariés

 La culture du sport a fait son entrée à Puilaetco grâce à Thierry Smets. Pour lui, le sport fédère et motive les équipes. Rien d'étonnant donc à le voir encourager Jérôme Truyens, salarié de Puilaetco, lorsque celui-ci a endossé le maillot de l'équipe nationale de hockey. Il lui a ainsi apporté toutes les facilités nécessaires pour mener à bien sa double carrière.

Le sportif avant tout

Et dire que Thierry Smets aurait pu être un tout autre homme. Grand sportif, il s'est posé jadis la question de savoir s'il voulait être un financier ou un sportif professionnel. On connait désormais le choix.

Quoi qu'il en soit, les kilomètres, il continue à les avaler sur son vélo ou baskets aux pieds que ce soit pour son plaisir ou pour une cause.

Il y a plusieurs années, il a ainsi participé à une course de vélo en Afrique du Sud . Sa particularité: elle devait se faire par équipe de deux. Les deux sportifs devaient être au départ ensemble, mais aussi à l'arrivée. "C'était une très belle expérience humaine, de solidarité, mais dure sportivement. "

CV Express

  • Diplômé en 1985 en Economie et Finances de L'Ichec
  • Entre 1986 et 1994, il oeuvre à la Générale et chez Naglemackers
  • En 1998, il entre chez KBC Lux comme responsable administratif et financier
  • En 2001, il devient managing director de Kredietbank Suisse
  • Trois ans plus tard, il devient membre du comité de Puilaetco Dewaay (filiale de KBC), en charge du back office, de l'IT, de l'organisation et du département risque et finance.
  • En 2011, il prend la direction de Puilaetco Dewaay
  • Avril 2018 il lance la création de StarTalers
  • Juin 2018, il devient administrateur indépendant et président du comité d'audit des Cliniques St Jean
  • Samedi, il a été intronisé CEO de NewB

Lire également

Publicité
Publicité