Thomas Borgen, responsable mais pas coupable

©Thomson Reuters

Le directeur général de Danske Bank, Thomas Borgen, a démissionné mercredi suite à un scandale de blanchiment d’argent évalué à 200 milliards d’euros dans sa filiale estonienne.

Cinq ans et trois jours après sa nomination, le directeur général de Danske Bank , Thomas Borgen, a démissionné, mercredi, après la publication d’un rapport concernant un énorme scandale de blanchiment d’argent. Près de 200… milliards d’euros venant de non-résidents auraient transité entre 2007 et 2015 sur les comptes de la filiale estonienne de la banque danoise. L’établissement se dit, aujourd’hui encore, "incapable" d’évaluer le montant exact des sommes suspectes.

Au total, quelque 15.000 comptes sont concernés. 6.200 d’entre eux sont considérés comme suspects et une majorité a été signalée à la Justice. Les parquets danois et estoniens n’ont toujours pas bouclé leur enquête sur cette sombre affaire et des médias scandinaves ont révélé que les autorités américaines s’intéresseraient également de près à ce dossier.

Ce scandale a éclaté suite aux révélations, en 2013, d’un lanceur d’alerte qui a envoyé un rapport à la direction de la banque danoise détaillant les blanchiments de capitaux en Estonie. Fin 2015, Danske Bank a décidé de fermer aux clients non-résidents sa succursale locale, qu’elle avait rachetée en 2006 au moment de la reprise de sa concurrente finlandaise Sampo. Mais le mal était déjà fait…

Le profil
  • 27 mars 1964: Naissance à Sarpsborg en Norvège
  • 1989: Diplômé en économie à l’université de Syracuse à New York. Manager associé dans le bureau londonien de la banque américaine Chemina Bank
  • 1991: Directeur général adjoint de la filiale norvégienne de Chemina Bank
  • 1994: Chef de l’arbitrage pour la banque norvégienne Nordlandsbanken
  • 1997: Trésorier de Danske Bank à Oslo
  • 2010: Chef des activités internationales de Danske Bank
  • 2013: Directeur général de Danske Bank

Exemplaire jusqu’ici

Face à cette avalanche de révélations, Thomas Borgen, qui a dirigé de 2009 à 2012 les activités à l’étranger de la banque avant d’en prendre les commandes en 2013, a dû se résoudre à quitter son poste. "Il est clair que Danske Bank n’a pas été à la hauteur de ses responsabilités dans le cas de possibles blanchiments d’argent en Estonie, a reconnu ce père de quatre enfants. Je le regrette profondément. Même si les conclusions de l’enquête menée par un cabinet externe estiment que j’ai respecté mes obligations légales, je crois qu’il est dans l’intérêt de tout le monde que je démissionne." Ce départ représente un coup d’arrêt brutal dans la carrière jusqu’alors exemplaire de ce Norvégien de 54 ans.

Après des études en économie à l’université de Syracuse à New York, cet amateur de ski a travaillé à Londres et à Oslo pour la banque américaine Chemina Bank avant de devenir responsable de l’arbitrage dans l’établissement norvégien Nordlandsbanken AS. Recruté en 1997 par Danske Bank, il gravira au fil des années tous les échelons du groupe pour en prendre la tête il y a tout juste cinq ans.

©EPA

Durant ce "quinquennat", les bénéfices nets du groupe passeront de 7,1 à 20,9 milliards de couronnes et son titre en Bourse augmentera de 110% avant de reculer de 27,6% depuis le début de l’année.

Particulièrement apprécié

Abandonnant souvent la cravate et le veston lors de cérémonies officielles, Thomas Borgen était tout particulièrement apprécié par ses collaborateurs. Une de ses premières décisions au poste de directeur général avait été de fermer la cantine réservée aux directeurs de la banque. "Je vois mes collègues de la direction tous les jours, expliquait-il à l’époque. Lorsque je me rends dans une de nos trois cantines, je rencontre des personnes qui discutent quotidiennement avec nos clients. Je peux ainsi savoir ce qui les concerne afin de chercher à rendre leur vie plus facile et cela a un impact positif sur la valeur que nous apportons à notre clientèle." Thomas Borgen aurait, peut-être, aussi dû passer un peu plus de son temps avec les dirigeants de sa filiale estonienne…

©Thomson Reuters

Premier étranger

En 2013, il est le premier étranger à devenir directeur général de Danske Bank, une banque fondée en 1871 à Copenhague.

Des rêves de pilote de chasse

Il rêvait de devenir pilote de chasse mais une blessure à la hanche durant sa jeunesse l’empêchera de passer les tests physiques de l’armée de l’air norvégienne.

Médaillé de voile

Médaillé de bronze en 2009 lors du championnat du monde des 5.5 mètres, un voilier qui comprend trois équipiers.

Lire également

Publicité
Publicité