Un spécialiste du mobile pour relancer PayPal

Treize ans après, PayPal retrouve son indépendance.

Lundi 20 juillet, la société de paiements en ligne s’est officiellement séparée d’eBay, qui l’avait rachetée en 2002 pour 1,5 milliard de dollars. L’entreprise a aussi fait son retour sur le Nasdaq, terminant sa première séance de cotation sur un bond de 5,4%. Elle est désormais capitalisée à 49 milliards de dollars, soit 14 milliards de plus que son ancienne maison-mère.

Autonome, PayPal espère désormais avoir les mains libres pour innover plus rapidement et s’adapter à un marché en forte croissance, mais de plus en plus concurrentiel. Le pionnier américain fait face à l’arrivée d’Apple, de Google, d’Amazon ou encore d’Alibaba. Mais aussi de nombreuses start-ups aux idées novatrices. Le secteur est donc en mutation permanente, notamment avec le poids grandissant des smartphones et des tablettes.

Dan Schulman débute sa carrière chez AT&T, le grand opérateur téléphonique, en tant que simple chargé de compte. "J’ai dû porter le même costume pendant trois mois avant de pouvoir m’en payer un autre", se souvient-il.

Ce n’est ainsi pas un hasard si les commandes de PayPal ont été confiées à un spécialiste du mobile, Dan Schulman. Ce diplômé d’économie a notamment mené le lancement de la filiale américaine de l’opérateur virtuel Virgin Mobile, dont il occupe le poste de directeur général entre 2001 et 2009. "C’est un type brillant", dit de lui Richard Branson, le milliardaire britannique, fondateur de Virgin.

En 2009, Virgin Mobile est racheté par Sprint, le numéro trois américain de la téléphonie mobile. Dan Schulman y passe une année avant de rejoindre American Express. Sa mission: aider à la transformation numérique du spécialiste des cartes de crédit. Il quitte ses fonctions à l’automne 2014. Il rejoint alors eBay afin de préparer la future scission de PayPal.

Fondé en 1998 à Palo Alto, au cœur de la Silicon Valley, PayPal domine les paiements sur Internet. Le service compte près de 170 millions d’utilisateurs actifs. Au deuxième trimestre, 1,1 milliard de transactions, représentant 66 milliards de dollars, ont transité sur la plate-forme. Son chiffre d’affaires s’est établi à 2,3 milliards de dollars.

  • Né en 1958 à Newark (New Jersey)
  • En 2000, il est nommé directeur général de Priceline.com, après 18 ans passés chez AT&T
  • En 2001, Richard Branson le recrute pour lancer Virgin Mobile aux États-Unis
  • Il rejoint American Express en 2010
  • En 2014, il est nommé directeur général de PayPal

L’entreprise doit pourtant se réinventer car les habitudes des consommateurs changent. Dan Schulman souhaite donc centrer le développement de PayPal sur les supports mobiles. "Un jour, le nombre de transactions sur mobiles dépassera celui sur ordinateurs", prédit-il. L’entreprise doit notamment se positionner sur le paiement sans contact, qu’Apple et Google convoitent également.

"Le potentiel des technologies mobiles va bien au-delà du commerce", poursuit le nouveau patron. Pour élargir ses horizons, la société procède par acquisitions. Elle vient de dépenser 890 millions de dollars pour racheter Xoom, le spécialiste des transferts d’argent internationaux entre particuliers. Elle avait précédemment mis la main sur Venmo, une autre application de transfert d’argent, très populaire aux États-Unis.

Dan Schulman pourrait mener de nouvelles acquisitions. Il dispose pour cela d’une trésorerie de 6 milliards de dollars, sans aucune dette. Le responsable veut imposer PayPal au quotidien. Il espère que les utilisateurs s’en servent deux à trois par semaine, au lieu de deux à trois par mois. Il n’exclut aucune piste pour y parvenir. Pas même un partenariat avec Amazon, le rival historique d’eBay.

©Bloomberg

Notes insuffisantes

Fils d’enseignant, Dan Schulman n’a pas brillé à l’école. Après le lycée, ses notes ne lui permettent pas d’intégrer une université. Pendant six mois, il occupe alors un emploi de chauffeur-livreur. Il rejoint finalement la petite faculté de Middlebury.

24 heures dans la peau d'un SDF

En 2007, Dan Schulman passe une journée dans les rues de New York dans la peau d’un sans-abri. Sans argent, il doit faire la manche pour manger. Il dort sur le trottoir. "Cette expérience a changé ma conception de ce qui est important", indique-t-il. De retour à la tête de Virgin Mobile, il lève 80.000 dollars pour aider les jeunes sans-abri.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité