Cinq nouveaux ministres étoffent le gouvernement Philippe II

Edouard Philippe, le Premier ministre français, a dévoilé son nouveau gouvernement ce mercredi. ©Photo News

Quatre ministres au tapis en trois jours. Emmanuel Macron marque de son empreinte jupitérienne le remaniement du gouvernement Philippe II. Les affaires sont devenues une arme politique que l’exécutif manie à son profit avec virtuosité.

De technique, le remaniement est devenu tactique. Les tractations ont duré toute la journée et accouché d’un gouvernement Edouard Philippe II transpartisan, paritaire avec deux ministères régaliens entre les mains de femmes de gauche.

Agrégée de droit public, ancienne première adjointe de la mairie de Toulouse, Nicole Belloubet est une femme politique de gauche, reconnue pour ses compétences techniques, chargée désormais de porter la loi de moralisation de la vie publique. Elle est nommée ministre d’Etat garde des Sceaux. A ses côtés, elle peut s’appuyer sur une autre femme socialiste, Florence Parly, ancienne ministre du Budget du gouvernement Jospin en 2000, qui devient ministre des Armées. Jean-Yves Le Drian récupère le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, assisté de la directrice de l’ENA depuis 2013, Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes Jacques Mézard, issu du parti radical de gauche, passe du ministère de l’Agriculture à celui de la Cohésion des territoires tandis que Stéphane Travert, député dans la Manche et anciennement PS, entre en tant que ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation. Le MoDem n’est pas oublié avec la nomination de la sénatrice centriste Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre d’Etat de l'Intérieur. Au final, un gouvernement particulièrement équilibré (tous les partis sont représentés) autour de 19 ministres et 10 secrétaires d’Etat (contre 18 ministres et 4 secrétaires d’Etat auparavant).  

Le gouvernement accueille également 6 nouveaux secrétaires d'État:

Benjamin Griveaux: secrétaire d'État auprès du ministre de l'Economie et des Finances
Jean-Baptiste Lemoyne (LR): secrétaire d'État après du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères
Sébastien Lecornu (LR) et Brune Poirson: secrétaires d'État auprès du ministre de la Transition Écologique 
Geneviève Darrieussecq (MoDem): secrétaire d'État auprès du ministre des Armées 
Julien Denormandiesecrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des Territoires 

Les autres portefeuilles ministériels restent entre les mains des personnes désignées à l'occasion du premier gouvernement Philippe, à savoir:

Gérard Collomb (PS), ministre de l'Intérieur et ministre d'Etat
Nicolas Hulot (Société civile), ministre de la Transition écologique et solidaire et ministre d'Etat
Bruno Le Maire (LR), ministre de l'Economie
Muriel Pénicaud (Société civile), ministre du Travail
Agnès Buzyn (Société civile), ministre des Solidarités et de la Santé
Françoise Nyssen (Société civile), ministre de la Culture
Jean-Michel Blanquer (Société civile), ministre de l'Education nationale
Gérald Darmanin (LR), ministre de l'Action et des Comptes publics
Frédérique Vidal (Société civile), ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
Annick Girardin (Radicale de gauche), ministre des Outre-Mer
Laura Flessel (Société civile), ministre des Sports
Elizabeth Borne (PS), ministre auprès de Nicolas Hulot, chargée des transports

Christophe Castaner (PS), secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement
Marlène Schiappa (PS), secrétaire d'État à l'Egalité entre les femmes et les hommes
Sophie Cluzel (Société civile), secrétaire d'État aux Personnes handicapées
Mounir Mahjoubi (Société civile), secrétaire d'État au Numérique.

Un jeu d’équilibriste

Ce remaniement fait suite aux renoncements contraints de François Bayrou et Marielle de Sarnez, ministres sortants de la Justice et des Affaires européennes le matin même. Empêtrés dans une affaire de conflits d’intérêts liés à l’emploi d’attachés parlementaires rémunérés par la Commission européenne, les deux têtes de pont du MoDem (centre) au sein du premier gouvernement Philippe ont emboîté le pas de la ministre centriste des Armées, Sylvie Goulard la veille. Ces trois personnalités clés du gouvernement rejoignent le marcheur Richard Ferrand, personnellement écarté dès lundi du gouvernement par Emmanuel Macron.

En soixante douze heures, quatre grandes personnalités du gouvernement ont été contraintes de renoncer à toute ambition ministérielle afin officiellement de préparer au mieux leur défense dans les enquêtes préliminaires qui les visent. En réalité, le gouvernement Philippe I ayant démissionné dans sa totalité lundi, ces ministres sortants ont plutôt sauvé la face sachant qu’ils ne seraient pas reconduits.

Lors d’une conférence de presse, François Bayrou a insisté sur le fait que l’initiative ne venait pas du président mais bien de lui et qu’il lui avait proposé sa démission "dès le premier jour de l’ouverture de l’enquête préliminaire" (le 9 juin, NDLR), une sortie renvoyée au lendemain des législatives: "Je choisis la liberté de jugement et la liberté de parole (…) Je n’accepte pas d’être condamné au silence, je serai à côté du président de la République, fidèle à une entente politique et personnelle", a-t-il plaidé avec une pointe d’amertume.

Au même moment, une autre rupture, plus attendue cette fois, a eu lieu à droite. Le député de Boulogne-Billancourt Thierry Solère a officialisé la création du groupe parlementaire "Les Républicains constructifs UDI et indépendants", distinct du reste des Républicains (LR) pour "accompagner les réformes qui vont dans le bon sens, s’opposer quand il le faudra" mais "pas de manière systématique" à la politique d’Emmanuel Macron. Les "Constructifs" revendiquent déjà une trentaine de membres: une quinzaine de députés dissidents LR (sur les 113 élus) et la quasi-totalité des 16 parlementaires UDI élus. Prêts à voter la confiance du gouvernement, cette nouvelle force d’appui aux réformes vise à terme à former "la troisième force politique de l’Assemblée". Du pain béni pour Macron.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés