Publicité
Publicité

"Des gens qui adoraient Marine Le Pen se sont mis à la détester"

Au soir de la défaite du Front national au second tour de l'élection présidentielle, les sourires de façade n'ont trompé personne. Bien que le nombre de voix soit historiquement élevé pour les frontistes, des voix dissidentes se font entendre. Alors, Marine Le Pen, stop ou encore ?