La victoire de Macron a dopé les actions bancaires

©Photo News

Le CAC 40 a grimpé de plus de 4% ce lundi et le Bel 20 de 3%. Les actions bancaires se sont envolées, surtout à la Bourse de Paris, profitant de la qualification d'Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle française.

Voici le point sur les marchés financiers après le premier tour de scrutin de l'élection présidentielle française qui a vu la victoire de Marine Le Pen et d'Emmanuel Macron.

1.A la fermetures des places européennes, le CAC 40 a grimpé de 4,14%, le Bel 20 de 3,11% et l’Euro Stoxx 50 de 3,99%. L’indice Dax a enregistré un niveau record, franchissant le seuil des 12.391 points pour effacer son précédent record signé en avril 2015. L'indice vedette de la Bourse de Francfort a ainsi terminé sur un nouveau plus haut de 12.454,98 points, grâce à un gain de 3,37%.

2. Les valeurs bancaires et financières ont largement profité de l’anticipation de la victoire du pro-européen Macron au second tour. A la clôture, ING a bondi de 6,02% et KBC de plus de 5% et Ageas de plus de 4%. A la Bourse de Paris, la Société Générale a grimpé de près de 10%. Le Crédit agricole a gonflé de 10,86% et BNP Paribas  s'est adjugé de plus de 7,5%.

3.L'euro   gagnait 1,3% face au dollar vers 14h30. La livre sterling était, quant à elle, en passe de subir sa plus forte baisse face à l'euro depuis le "flash krach" d'octobre dernier, au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle en France. La devise britannique a gagné près de 2% la semaine dernière et atteint son plus haut niveau depuis quatre mois face à la monnaie unique européenne, mais elle a effacé la majeure partie de ses gains ce lundi, perdant, à 18h00, 1,35% contre l'euro à 84,99 pence.

4.L'once d'or perdait un peu moins d'un pourcent.

5. Le "spread" (écart) entre l'obligation française à 10 ans et le "bund" allemand a chuté de 50 points de base.

 

Les analystes plus confiants sur les banques


Les analystes de Deutsche Bank, Kepler Cheuvreux ou encore Citi se montrent lundi plus confiants sur le secteur bancaire en Europe après les résultats du premier tour de l'élection présidentielle française.

•Selon Deutsche Bank, la probabilité d'une victoire d'Emmanuel Macron au second tour devant la candidate du Front national se chiffre à 80%. Dans ce contexte, les analystes de la banque allemande indiquent qu'ils comptent augmenter leur exposition à l'indice EuroStoxx des banques. Bankia, BNP Paribas, Crédit agricole, KBC et ING figurent parmi leurs valeurs bancaires favorites.

•De leur côté, les analystes de Kepler Cheuvreux ont relevé leur recommandation sur les banques européennes à "surpondérer"contre "neutre" auparavant. "Les signes persistants d'une amélioration de l'activité économique en Europe, le relèvement attendu des anticipations d'inflation et la levée du risque entourant l'élection française devraient conduire à une remontée des rendements obligataires de long terme et à une surperformance corrélée des valeurs bancaires", indiquent-ils dans une note. Les analystes ont introduit Société générale parmi leur valeurs préférées au détriment de Santander.

•Les analyste de Citigroup s'attendent également à ce qu'Emmanuel Macron devienne le prochain président de la République, un scénario favorable au retour du risque sur les actions européennes. Les valeurs bancaires devraient profiter de la réduction de la prime de risque politique, estiment-ils. (Afp)

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés