Les banques privées suisses profitent du Brexit

©Hollandse Hoogte / EPA

Ces derniers mois, les banquiers privés suisses ont constaté une nette augmentation du nombre de clients britanniques ayant transféré leurs avoirs en Suisse par crainte d’un Brexit chaotique.

Depuis le référendum de juin 2016, qui a confirmé le souhait du Royaume-Uni de sortir de l’Union Européenne, la livre sterling a perdu de 17 à 18% de sa valeur par rapport au dollar et à l’euro.

Dossier Brexit

Comment s'y retrouver dans l'imbroglio du Brexit? Toutes les infos et analyses dans notre dossier spécial >

"Ces derniers mois, le nombre de comptes ouverts à partir de la Grande-Bretagne a été multiplié par trois", a confié à Reuters un banquier d’une grande institution financière suisse. Un autre banquier privé suisse confirme que sa banque a attiré davantage de clients britanniques au cours des trois à six derniers mois. Les riches particuliers ont également peur de devenir la cible du parti travailliste de Jeremy Corbyn si, le cas échéant, il remportait les élections anticipées. "Les gens n’ont jamais eu aussi peur de Corbyn."

Des données de la "Bank for International Settlements" (BIS) révèlent qu’à la fin mars, les Britanniques avaient transféré près de 19 milliards de dollars en Suisse. Cela reste cependant très inférieur aux 30 milliards de dollars qui ont afflué vers la Suisse pendant la crise financière.

Private Banking

Ce jeudi 24/10, gratuit avec L'Echo

- Les taux négatifs affectent désormais les fortunes belges

- La bataille pour 400 milliards que se livrent les banquiers privés belges

Lire également

Publicité
Publicité