"On a tous une chance de gagner le concours"

©Sofie Van Hoof

Bruno Coppens, humoriste et grand amoureux des mots, a accepté notre défi de participer au Rallye Boursier. Et malgré sa faible expérience dans les marchés financiers, sa performance à l’issue de la deuxième semaine du concours n’a pas de quoi le faire rougir.

Le portefeuille de Bruno Coppens a quelque peu changé depuis sa présentation lors de Finance Avenue. Exit le groupe français Danone , bonjour le géant américain Apple . "Quand j’ai écouté les commentaires des analystes financiers présents pendant la conférence, j’ai compris que je devais davantage diversifier mon portefeuille", explique l’humoriste. Ayant reçu la palme d’or du "bon père de famille", il a également voulu donner un aspect plus "moderne" à son portefeuille. Mais pourquoi avoir choisi l’entreprise à la pomme? "Car je connais bien la société, j’utilise moi-même des produits Apple sans être pour autant un geek. Et je me suis dit qu’avec la période de Noël, les gens en achèteraient aussi."

Bruno Coppens a ainsi acquis 30 actions Apple, ce qui représente le plus gros investissement au sein de son portefeuille. À côté, il n’a acheté que 10 actions de la biotech Galapagos . "Oui, j’ai été plus timide avec Galapagos car on m’a dit que cela ne rapporterait pas grand-chose." Ces deux investissements lui ont tout de même permis de réaliser une performance de 0,68% cette semaine, ce qui est un peu mieux que Martin Vanhentenryck, étudiant en finance à HEC Liège et président du Dow Jones Club. Mais il reste loin derrière Caroline Sury, journaliste à L’Echo.

La stratégie de Bruno Coppens pour le Rallye Boursier de L'Echo

L’humoriste est cependant optimiste. "Après la conférence à Finance Avenue, j’avais l’impression qu’on avait tous nos chances de gagner le concours boursier. Et j’ai compris aussi que mes choix, plus affectifs, n’en étaient pas forcément des mauvais." C’est pourquoi il prévoit d’acheter dans les prochains jours des actions de la biscuiterie Lotus Bakeries , du holding Bois Sauvage et du gérant de cinémas Kinepolis , comme il l’avait annoncé au lancement du concours boursier. Et ce même si les analystes avaient souligné sa forte attirance pour les sociétés belges.

Bruno Coppens ne compte donc pas changer de tactique, du moins à très court terme. Comme le dramaturge Racine qui coupait ses pièces de théâtre en trois actes, il entend diviser son cycle d’investissement en trois parties: le lancement d’une nouvelle stratégie, l’analyse et la confirmation. Il envisage de laisser son portefeuille en état jusqu’au 10 décembre prochain. "À ce moment-là, commence la période d’achat des cadeaux de Noël. Les gens seront peut-être pris d’une frénésie compulsive." Les tendances dictées par les consommateurs, voilà ce qui pourrait lui faire changer son fusil d’épaule.

L'avis du coach

Youry Huygen | Analyste à L'Investisseur

Lors de Finance Avenue, Bruno nous avait communiqué une sélection de valeurs belgo-françaises. Son choix initial pour Kinepolis aurait d’ailleurs été un "bon coup" en ce début de compétition. Dommage qu’il ne l’ait pas acheté… Bruno surprend en réalisant un premier gros achat en Apple. Un placement qui, malgré tout, tient la route, car il y a fort à parier que l’entreprise à la pomme sera souvent citée dans la presse en cette période d’achats de Noël. L’achat d’un tout petit poste Galapagos donne l’impression que Bruno ne croit pas au potentiel de cette valeur biotech. Une opération qui par ailleurs lui coûte cher: 2% en frais d’achat (15 euros de frais fixes). Il est conseillé de placer des ordres d’au moins 2.500 euros. Bruno, pense aussi à répondre aux questions, qui rapportent 100 euros tous les jours. Ton rendement sera assurément meilleur!

Top 5 Classement (Situation jeudi soir)

1. AllWeather + 4,69%

2. Superbenben + 4,67%

3. Beursgoeroe + 4,19%

4. kampzuid + 4,04%

5. Hindemith + 3,85%

Pour la deuxième semaine d’affilée, AllWeather est en tête. Mais Superbenben le talonne de très près. Le deuxième du classement a obtenu quelques jolis bénéfices sur des actions telles que le fournisseur de services financiers Intertrust, le groupe de services pétroliers Fugro ou encore Carrefour. Superbenben n’hésite pas à encaisser ses pertes, comme avec le groupe télécoms français Altice. Pour le reste, tout comme AllWeather, son portefeuille est investi au maximum. Une stratégie très différente de celle du quatrième, kampzuid, qui reste pour l’instant à 60% en cash. Kampzuid a déjà pris ses bénéfices sur plusieurs actions, comme Ablynx, Telenet, Unilever et Amazon.com. Vraisemblablement, kampzuid compte à présent sur une forte correction pour remettre ultérieurement ses liquidités au travail. Mais les – désormais – plus de 11.000 participants du Rallye Boursier ne doivent pas craindre kampzuid. En tant qu’employé de Mediafin, il ne peut prétendre aux prix, selon le règlement.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content