"C'est tout simplement la chance du débutant"

©Dieter Telemans

Caroline Sury, journaliste à L’Echo, reste en tête de notre classement des participants vedettes au Rallye Boursier. "La chance du débutant", selon elle. Son regard sur la Bourse a changé un peu, mais elle reste réticente à investir réellement.

L’écart entre Caroline Sury et les autres participants vedettes de notre concours boursier continue de se creuser. Son portefeuille affichait un gain de 3,62% jeudi soir, contre 1,47% pour Martin Vanhentenryck et 0,77% pour Bruno Coppens. Une performance que notre journaliste attribue à son suivi du quiz qui lui permet de gagner 100 euros supplémentaires chaque jour. "Je suis en fait une imposture (rires)! Plus sérieusement, je m’attendais à ce que Martin soit largement devant moi. Et d’après ces propos de la semaine dernière, j’imagine que c’est ce qui arrivera en fin de concours. Ou alors, c’est tout simplement la chance du débutant!"

Classement

(Situation jeudi soir)

  1. Caroline Sury + 3,62%
  2. Martin Vanhentenryck + 1,47%
  3. Bruno Coppens + 0,77%

Caroline Sury reconnaît qu’elle a moins investi ces dernières semaines en raison d’un manque de temps. Début du mois de décembre, elle a acheté des parts dans Barco (pour 4.000 euros) et, plus récemment, dans Kinepolis (pour 2.100 euros) et Walt Disney (pour 2.600 euros). "Je suis ravie d’avoir investi dans Walt Disney en début de semaine. C’était à la base une action que j’avais choisie dans mon top 5 car j’avais confiance dans le franchise Star Wars. Le rachat de 21th Century Fox a permis en plus à cette position de repasser dans le vert." Elle se dit par contre "déçue" par la performance de Kinepolis dans son portefeuille. Mais elle reste confiante dans ce groupe de cinémas "qui innove beaucoup" et espère que l’action va remonter à court ou moyen terme.

Quant à son gros investissement dans Barco, elle n’en connaît plus vraiment la raison, si ce n’est la lecture d’un article dans L’Echo. "J’ai bien conscience qu’il ne faut pas se contenter de lire une info positive dans un journal pour investir. Il faut aller bien plus loin dans son analyse. Mais je n’ai pas le temps. Cela dit, je m’engage, à partir de la semaine prochaine, à lire et à suivre les conseils de L’Investisseur."

À noter que notre participante vedette n’a réalisé que des achats depuis le début du Rallye Boursier. "Je voulais vendre [mes parts dans] GBL mais j’ai décidé de ne pas le faire tant que je n’aurai pas au moins regagné mes 15 euros de frais. Je ne compte en fait pas vendre pour le moment. J’attends le mois de janvier et peut-être qu’à partir de là, je commencerai à prendre mes bénéfices." À court terme, Caroline Sury aimerait s’intéresser davantage à l’un ou l’autre fonds. "Car j’ai pu observer que dans toutes mes positions, celle qui n’a jamais été dans le rouge c’est mon seul et unique fonds."

Au final, son regard a-t-il changé sur l’univers boursier depuis le lancement du concours? "Un peu. Je me rends compte effectivement que c’est possible de gagner (un peu) d’argent en effectuant des placements! Je sais aussi que ça peut être risqué! Cela dit, je ne suis quand même pas prête à placer une partie de mes économies en Bourse."

L'avis du coach Youry Huygen

Analyste à L'Investisseur

Caroline continue à jouer la carte de la prudence avec à peine huit transactions depuis le début de la compétition. Les liquidités représentent encore près de 70% de son portefeuille. Des munitions qui lui permettront de saisir toute occasion en cas d’éventuel repli des marchés. Il est positif que ses derniers achats aient porté sur des montants supérieurs à 2.000 euros, ce qui limite les frais de transaction. L’important poste en Barco est étonnant, mais Caroline a probablement été influencée par deux récents rapports de courtiers qui ont un objectif de cours proche de 110 euros. Pour le reste, ses achats en Walt Disney (qui vient de s’offrir les studios 21st Century Fox) et Kinepolis tiennent la route. Cela lui permettra de surfer sur la vague du succès du dernier épisode de Star Wars. A court terme, Caroline pourrait se laisser inspirer par les nombreux tuyaux proposés par les courtiers et revues de placement (à lire dans l’édition de ce week-end). "Que la force soit avec toi, Caro…"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content