Fanny Jandrain: "Je tenterai un coup de poker à la fin du jeu"

Fanny Jandrain, la chroniqueuse de la RTBF (On n'est pas des pigeons), avoue être aller jeter un œil au portefeuille des premiers du classement général avant d'opérer certains changements dans le sien. ©Dieter Telemans

Fanny Jandrain, qui fait ses premiers pas en bourse à l’occasion du Rallye Boursier, a subi une déconvenue à la fin de la première semaine du concours, avant de se ressaisir cette semaine.

Début de concours chaotique pour notre participante Fanny Jandrain. La chroniqueuse de la RTFB (On n’est pas des pigeons) est, à la fin de la deuxième semaine du concours, dernière du classement de nos quatre participants vedettes. Mais elle n’est pas déçue de sa performance pour autant: "En tant que débutante, je fais mon possible et je trouve que je ne me débrouille pas si mal vu mon niveau par rapport au classement général." À l’heure de boucler ces lignes jeudi, elle était 4.484e sur quelque 19.000 participants.

Si le portefeuille de Fanny Jandrain a débuté le concours sur une légère hausse, il est rapidement passé dans le rouge pour toucher son plus bas vendredi dernier (-0,54%). C'était principalement dû au contexte global de recul des marchés européens en fin de semaine et, plus spécifiquement, aux chutes enregistrées par deux de ses valeurs: Mithra et Veolia .

Aller voir ce que font les bons élèves

Si on ne s’y connaît pas, autant être malin et aller observer ce qui se passe ailleurs.
Fanny Jandrain
Participante vedette du Rallye Boursier

En observant ce recul, elle a vite décidé de changer de stratégie. "Au tout début, j’ai eu du mal à comprendre. Je tâtonnais. Puis j’ai beaucoup perdu et j’ai changé de technique. N’ayant pas d’expérience dans le domaine, j’ai jeté un œil au portefeuille des premiers du classement général. Sur base de leur portefeuille, j’ai adapté ma stratégie afin de remonter la pente", explique la chroniqueuse. 

Et l’effet s’est directement fait ressentir. La perte s’est résorbée en début de semaine et son portefeuille s’est ainsi stabilisé autour de -0,15%. Il a finalement terminé dans le vert (+0,11%) jeudi soir.

Tout miser sur les biotechs

Fanny Jandrain a décidé de miser essentiellement sur les valeurs biotechnologiques: argenx , Kiadis, Mithra et Galapagos . C’est d'ailleurs, entre autres, grâce à la biotech belge Galapagos qu’elle a pu remonter la pente en début de semaine. Elle s’est également positionnée sur UnitedHealthcare Group, une société américaine de soins de santé et d’assurance. "Ces deux valeurs se trouvaient dans le portefeuille des participants au top du classement général", précise-t-elle. "Si on ne s’y connaît pas, autant être malin et aller observer ce qui se passe ailleurs."

Il me reste beaucoup de cash, mais je préfère le garder pour pouvoir jouer un gros coup de poker, tenter le tout pour le tout, dans la dernière ligne droite.
Fanny Jandrain

Elle prend aussi des conseils dans le débrief quotidien que lui envoie par e-mail L’Echo et auprès l’un de ses collègues, Adrien Devyver, qui a un peu d’expérience dans le domaine de la bourse. 

Deux biotechs qui ont baissé pèsent encore beaucoup sur son portefeuille, il s’agit de Kiadis et Mithra. "Je ne veux pas les vendre tout de suite. Je mise sur le fait que ces valeurs finiront par remonter pour limiter ma perte et à ce moment-là je les vendrai peut-être", explique-t-elle.

Grosse part de cash

Je ne prendrai pas de fonds, pour un jeu sur du court terme, ce n’est pas assez performant.

Notre participante vedette tient tout de même à rester un minimum prudente. Pas question d’investir tout le cash – soit 52.000 euros – directement. Elle garde pour l’instant 69% de liquidités et ne compte pas dépenser beaucoup de ses réserves dans l'immédiat. "Il me reste beaucoup de cash, mais je préfère le garder pour pouvoir jouer un gros coup de poker, tenter le tout pour le tout, dans la dernière ligne droite."

Elle préfère également investir uniquement en actions, principalement sur les marchés européens et belges, en biotechs et pharma. "Je ne prendrai pas de fonds, pour un jeu sur du court terme, ce n’est pas assez performant", estime-t-elle.

Au cours des prochaines semaines, Fanny Jandrain souhaite prendre plus de temps, réfléchir au jour le jour, suivre de près les valeurs au sein de son portefeuille et ainsi prendre plus souvent des décisions d’achat ou de vente.

L’avis du coach - Youry Huygen (l’Investisseur)

Il est bien entendu intéressant, surtout lorsqu’on est débutant(e), d’aller observer ce que font d’autres participants. Au moins, on obtient quelques idées d’investissements. Maintenant, il y a fort à parier que lors des prochaines éditions, le secteur biotechnologique sera encore et toujours surreprésenté dans le portefeuille des participants. Il serait dommage que Fanny retienne de cette (courte) aventure qu’investir en bourse revient à acheter des valeurs que d’autres personnes possèdent sans savoir ce qu’elles font. Il convient de ne PAS mettre toutes les valeurs biotechs dans le même panier.

Kiadis Pharma a fortement chuté dernièrement car cette biotech monoproduit a décidé, mi-novembre, de mettre un terme au développement de son unique produit en phase 3. Aujourd’hui, Kiadis ne compte que 3 produits en phase préclinique qui sont à des "années lumières" d’être commercialisés. La chute magistrale d’Asit biotech a également démontré qu’investir dans une biotech qui ne compte qu’un seul produit (en phase de développement) est particulièrement dangereux.

Le choix de Fanny pour Mithra est déjà plus logique et assurément une bonne idée de placement. Cette biotech fait régulièrement la Une des médias pour ses différents produits en pipeline dont certains sont en dernière phase d’étude, mais aussi en raison de l’actualité autour de son illustre patron. Le graphique de Mithra laisse à supposer que les choses évoluent favorablement.

Galapagos et argenx disposent également d’un pipeline produits très étendu et de belles trésoreries leur permettant de poursuivre leurs recherches sans stress. Le fait d’avoir attribué un poids moindre à Kiadis est, en tout cas, une sage décision. Fanny, n’oublie pas de répondre aux questions quotidiennes qui t’auraient permis d’améliorer ton rendement à ce jour. 

Lire également

Publicité
Publicité