"Je commence à changer mon fusil d'épaule"

©RV DOC

Caroline Sury, journaliste à L’Echo, reste inlassablement en tête, grâce entre autres à son investissement dans TiGenix. Sa performance commence d’ailleurs à modifier sa vision des marchés financiers.

En route vers de nouveaux sommets! Après un peu de flottement durant la période des fêtes, le portefeuille de notre journaliste Caroline Sury a pris un coup de fouet grâce à son investissement dans la biotech TiGenix. "Sur les conseils du coach Youri Huygen, j’ai parcouru le magazine L’Investisseur et j’ai investi dans des positions qui étaient conseillées. J’ai ainsi choisi TiGenix suite à la mention C +4 dans l’édition du 19 décembre et me voilà récompensée", explique-t-elle.

Classement

(Situation vendredi midi)

1. Caroline Sury + 10,17%

2. Martin Vanhentenryck + 6,80%

3. Bruno Coppens + 0,98%

 

Plus précisément, elle a acheté 4.000 actions TiGenix (pour environ 3.900 euros), qu’elle a revendues deux jours plus tard pour environ 6.800 euros. Soit une belle plus-value de 2.800 euros! Caroline Sury a également acheté 100 actions du leader des technologies de production vidéo en direct EVS Broadcast Equipment (environ 3.000 euros). "J’ai redécourvert la société via L’Investisseur et comme c’est une entreprise belge, je me suis dit que j’allais également y placer un peu d’argent. Et là aussi, me voilà déjà récompensée, mais dans une moindre mesure bien sûr." Elle a enfin investi 3.000 euros dans le fonds BlackRock Global Funds — Global Dynamic Equity Fund, choisi après la lecture d’un article dans L’Echo "qui le plaçait dans ceux qui performaient bien".

Malgré ses nombreux placements depuis le début du concours boursier – Caroline Sury n’a effectué qu’une seule vente (TiGenix ) –, le cash reste une part importante dans son portefeuille. Elle n’a investi que 40% du montant total. "Je n’investis pas en fonction de ce qui me reste en cash. Disons que je prends mon temps, je me renseigne un minimum. Et j’essaie de ne pas investir dans plus de 15 positions." Elle avoue d’ailleurs ne pas déterminer un montant fixe par ligne d’action. "C’est un peu du hasard."

Son regard sur la Bourse a finalement changé

Mais que va faire notre journaliste avec tout ce cash? Qu’a-t-elle prévu pour les trois dernières semaines du rallye boursier? "Je ne vais pas tout laisser en place… ce n’est pas drôle! Je vais être un peu joueuse. Je compte faire encore quelques investissements et probablement quelques ventes." On notera cependant qu’elle ne semble pas vouloir couper ses pertes, "par espoir" que les cours remontent. "C’est l’occasion de voir comment évolue la Bourse, même si le laps de temps est court jusqu’à la fin du concours."

Visiblement, Caroline Sury se prend au jeu. À tel point que son regard sur l’univers boursier change. "En fait, je commence à changer mon fusil d’épaule… Si j’avais de l’argent à investir, il y a des chances que je finisse par m’intéresser un peu plus à la Bourse." Pourquoi un tel changement? "Parce que j’étais persuadée que je ne verrai que du rouge dans mon portefeuille. (…) J’ai toujours eu la conviction pure et dure que la finance ne voulait pas de moi!"

L’avis de l’expert

Michel Ernst, strategiste actions senior chez CBC Banque

Le portefeuille de Caroline est d’une part caractérisé par les nombreuses valeurs technologiques et le cash fort (trop?) important. Ayant peu d’expérience boursière, elle lit visiblement beaucoup et s’inspire à bon escient des conseils avisés donnés par des médias spécialisés comme l’Investisseur et l’Echo. Attention par contre aux actions comme Amazon ou Tesla, en forte croissance, mais qui se traitent à plusieurs centaines de fois les bénéfices attendus… Par contre elle vient de bénéficier d’un gros coup de pouce, à savoir le rachat de la biotech Tigenix par les Japonais de Takeda, l’action gagnant + de 70% sur la nouvelle! Tigenix n’était pourtant pas la biotech la plus plébiscitée par les spécialistes… Mais n’a-t-elle pas évoqué elle-même dans un article de l’Echo il y a quelques semaines "la chance du débutant"…

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content