"Le concours n'est pas encore terminé"

©KVA

Martin Vanhentenryck, étudiant en "banking et asset management" à l’Université de Liège, est l’investisseur le plus chevronné parmi nos participants vedettes. Sa performance est pourtant jusqu’à présent inférieure à celle de Bruno Coppens et Caroline Sury.

Président du "Dow Jones Club", une association d’étudiants investisseurs, Martin Vanhentenryck est habitué des concours boursiers. Sa performance depuis le lancement du Rallye Boursier (+ 0,39%) est pourtant inférieure à celle de Caroline Sury, journaliste à L’Echo (+ 2,77%) et à celle de l’humoriste Bruno Coppens (+ 0,63%), tous deux néophytes en investissements boursiers.

Ses principales positions actuelles sont Total, Aedifica , AB InBev , Valeo et Bouygues . Il a aussi misé sur des poids lourds technologiques américains tels qu’Amazon, Apple et Tesla .

"Mes positions les plus fortes sont Bouygues, Valeo et Intertrust tandis que mes positions à pertes sont AB InBev, ASML Holding mais surtout Celyad que j’ai acheté à un prix trop élevé et qui m’a fait perdre beaucoup d’argent", explique Martin.

Bouygues a généré un gain de 129 euros, Valeo 87 euros et Intertrust 25,50 euros. Celyad lui a par contre coûté 350,40 euros, AB InBev 189,80 euros et ASML Holding 104 euros. Total, sa principale position (8,99% du portefeuille) est aussi négative (-65 euros), de même qu’Aedifica (-63,50 euros).

La stratégie de Martin Vanhentenryck pour le Rallye Boursier de L'Echo

"J’ai pris beaucoup de risques depuis le début du concours et je vais désormais remédier à cela, poursuit Martin. Ce n’est pas toujours facile de vendre car on espère que ça va remonter, c’est un principe de la finance comportementale. À l’avenir je vais davantage vendre, prendre moins de risques." Jusqu’à présent, Martin n’a en effet réalisé que des ordres d’achat et n’a vendu ou réduit aucune de ses positions.

Martin compte poursuivre ses emplettes et investir dans le groupe hôtelier français Accor , le groupe américain de paiements Visa et le réseau social Facebook. "Je continue d’investir à l’international. Le marché est fort volatil en ce moment et il faut également se tenir prêt à l’arrivée des fêtes de fin d’année, explique Martin. Je reste confiant pour l’avenir du concours, celui ci est encore long et n’est pas prêt d’être terminé".

Petite astuce pour gonfler son portefeuille: Martin a acheté des actions du groupe de luxe français LVMH le 30 novembre, ce qui lui a permis de toucher les dividendes payés le 7 décembre.

L’avis du coach

Youri Huygen, analyste à L'Investisseur

Avec un portefeuille investi à près de 75% en moins de trois semaines, Martin est de loin le plus actif parmi nos trois participants vedettes du Rallye Boursier. Il joue donc la carte d’une poursuite du mouvement haussier des marchés. C’est tout le contraire de Bruno et Caroline, qui disposent encore de beaucoup de cash, ce qui porte à croire qu’ils espèrent un repli des marchés pour rentrer à meilleur compte. Le bon point est que Martin place généralement des ordres pour un montant d’environ 2.600 euros, de sorte qu’un "trade" ne lui coûte que 0,6% (15 euros de frais fixe de transaction). Bien que Martin soit positif concernant la tendance des marchés, on constate malgré tout qu’il ne gère pas son portefeuille comme un "cowboy".

Même si à court terme, il a eu la main malheureuse en achetant la biotech Celyad, son portefeuille est plutôt bien diversifié avec des valeurs de qualité telles que Aedifica (maisons de repos), TotalAB InBev ou encore LVMH. Il est étonnant que Martin veuille désormais prendre moins de risques, alors qu’il devra justement continuer à inclure dans son portefeuille des actions à "beta élevé", des valeurs qui oscillent bien plus que le marché. A ce sujet, notons que Martin a acheté hier des titres du groupe de construction BAM, qui venait cette semaine de corriger de près de 20%. Un bon petit pari…

Top 5 - Classement (Situation jeudi soir)

  1. Hindemith + 5,74%
  2. kampzuid + 5,49%
  3. Kieken! + 5,48%
  4. Niki + 5,42%
  5. Moxa + 5,30%

Pendant la troisième semaine du concours, le top 5 a été quelque peu bouleversé. AllWeather, qui a occupé la tête pendant deux semaines, est retombé à 106e place. AllWeather fait partie des nombreux participants à s’être brûlé les ailes en misant sur Biocartis. Il a également accusé des pertes à cause de Nyrstar. Le nouveau leader est Hindemith. Ce joueur – plus actif qu’AllWeather – a exécuté 19 ordres, et est en voie d’en traiter sept supplémentaires. Pour l’instant, Hindemith a engrangé entre autres un solide bénéfice sur PostNL et Ahold Delhaize. Pour rappel, deux types d’ordres sont acceptés dans le Rallye Boursier: ordres "marché" et ordres "limités". Hindemith essaie d’acheter à des prix aussi bas que possible en plaçant des ordres limités. Aussi longtemps que l’action n’a pas atteint le cours limite, l’ordre reste en attente.



Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content