Où en est l'économie américaine?

©Photo News

Promesse d'une réforme fiscale historique, normalisation de la politique monétaire de la Réserve fédérale, bons résultats d'entreprises... La situation économique aux États-Unis est plutôt bonne mais si l'on craint un ralentissement de sa croissance.

Face à l’Europe qui commence seulement un nouveau cycle de croissance économique, les États-Unis paraissent plutôt au-dessus de la butte et sont confrontés à un léger ralentissement de leur croissance. Un constat que partage Bernard Keppenne, économiste en chef de CBC Banque. "Les États-Unis semblent proche du bout d’un cycle, mais il y a beaucoup d’espoirs que la réforme fiscale promise par Donald Trump amène un second élan de soutien à l’économie américaine". Présentée début novembre au Congrès, il s'agit, dans les grandes lignes, de réduire les impôts pour les particuliers et les entreprises, tout en supprimant des déductions et niches fiscales pour éviter un dérapage budgétaire trop important. Le Congrès américain a fixé à 1.500 milliards de dollars sur dix ans l'enveloppe allouée aux baisses d'impôts.

Pour Bernard Keppenne, on atteint là le point central du débat. "On risque d’avoir une aggravation importante du déficit américain, qui est déjà énorme. La situation risque de s’aggraver et pour la Réserve fédérale (Fed), c’est évidemment un signal d’alarme". La Fed devrait d’ailleurs annoncer une troisième hausse de son principal taux directeur cette année en décembre, "sans l’ombre d’une hésitation".

Pour autant, il ne faut pas s’inquiéter de la situation économique aux États-Unis. "Même s’ils connaissent un léger ralentissement, les facteurs économiques sont toujours bons", rappelle l’économiste. Il pointe notamment les indicateurs de confiance et la bonne tenue des exportations. L'économie américaine a également créé 261.000 emplois en octobre.

Autre point positif, les résultats d’entreprises sont globalement très bons. Selon Bloomberg, 73% des sociétés du S&P500 qui ont publié récemment leurs résultats ont battu les attentes des analystes. En moyenne, les entreprises américaines ont connu une croissance de leurs bénéfices entre 7% et 10% au troisième trimestre.  "Globalement, la bonne surprise aux États-Unis, ce sont les résultats d’entreprise. Même le secteur financier en a annoncé de très bons grâce à une petite remontée des taux".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content