Où en est l'économie européenne?

©REUTERS

À deux semaines du lancement de notre concours boursier "Rallye Boursier", L'Echo fait le point sur l'environnement économique dans lequel les marchés européens vont évoluer dans les prochains mois.

"Le contexte économique pour les entreprises en zone euro est aujourd’hui excellent", se réjouit Bernard Keppenne, économiste en chef de CBC Banque. Il souligne le niveau "pas trop élevé" de l’euro/dollar , les taux d’intérêt extrêmement bas qui sont favorables à l’investissement, le niveau "globalement raisonnable "des prix des matières premières, les excellents indicateurs de confiance des consommateurs, la faible hausse des salaires et la réduction du taux d’endettement des entreprises. Seul bémol, la difficulté pour certaines d’entre elles de trouver une main d’œuvre adéquate.

Mais le tableau reste globalement idyllique. Selon les chiffres d’Eurostat, le PIB (produit intérieur brut) de la zone euro a augmenté sur les trois premiers trimestres au rythme annualisé de 2,4 %. Un taux supérieur à ce qu’ont connu les Etats-Unis et le Royaume Uni.

©AFP

La Banque centrale européenne (BCE) évoque des perspectives "globalement équilibrées". "Mario Draghi (le président de la BCE, NDLR) est modérément optimiste avec toujours des craintes sur la faiblesse de l'inflation", résume Bernard Keppenne. L’inflation sous-jacente, c’est-à-dire sans prendre en compte les prix volatils des matières premières, ne décolle pas en l’absence d’un effet de hausse des salaires. C’est pourquoi la BCE a décidé fin octobre de prolonger son programme d’assouplissement quantitatif jusque septembre 2018, avec de rachats mensuels limités à 30 milliards d’euros. Mais elle se laisse la possibilité de le prolonger encore au-delà. "Cela signifie que la faiblesse de l’inflation reste sa crainte principale. Et cela a surpris le marché".

Du côté des résultats d’entreprises, la saison actuelle est "plutôt positive" selon l’économiste. "Aujourd’hui, on a très clairement une adéquation entre les attentes du marché et les résultats, mais si les anticipations pour le troisième trimestre avaient été abaissées". Il pointe en particulier la performance de deux secteurs: le secteur manufacturier et les groupes de luxe.

Concours de L'Echo | Qui gagnera le Rallye Boursier?

Que vous soyez investisseur débutant, chevronné ou néophyte de la Bourse, participez au Rallye Boursier, le concours boursier de L’Echo.

Faites fructifier votre capital de départ virtuel de 50.000 euros pendant 10 semaines, du 20 novembre 2017 au 26 janvier 2018 en investissant dans une sélection d’actions et de fonds de placement. Le participant qui réalisera la plus-value la plus élevée gagnera jusqu’à 10.000 euros (non virtuels!). De nombreux autres prix seront décernés aux portefeuilles les plus fructueux.

  • Le MeDirect.be Award (5.000 euros) récompensera la meilleure plus-value en fonds.
  • Le Prix Étudiant (2.500 euros) couronnera les meilleures prestations d’étudiants dans toutes les catégories d’investissement.

→ Inscrivez-vous dès le 6 novembre sur rallyeboursier.be et testez dès ce jour-là le module de jeu.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content