Publicité
Publicité

Les mesures Michel créeront au moins 150.000 emplois. À elles seules

La FEB a estimé quelle part de la croissance de l’emploi dans le privé revenait à la politique de modération salariale mise en œuvre par le gouvernement Michel. Selon elle, la croissance économique n'expliquerait qu'entre un quart et un tiers de la création d'emploi.