GDF Suez Belgique chouchoute les petits porteurs

Kristof Scheldeman est en charge de la communication de GDF Suez Belgique et de son club des actionnaires.

Créé en 1999, le club des actionnaires de GDF Suez Belgique compte près de 10.000 membres. Au programme, rencontre avec le management, visite de sites industriels et activités culturelles. Certains ont une formation de comptable, d’ingénieur commercial ou de juriste, mais leur fonction est avant tout de communiquer: aux investisseurs particuliers, aux analystes, aux gestionnaires de fonds, aux agences de notation… De la communication de crise lors des périodes de turbulence aux road shows dans les grands centres financiers en passant par l’organisation d’activités sur mesure pour les actionnaires particuliers, les "Investor Relations" (IR) ou Relations investisseurs se déclinent différemment d’une société à l’autre mais elles requièrent toutes un engagement total. Tour d’horizon de quelques poids lourds de la Bourse de Bruxelles.

En France, les clubs d’actionnaires particuliers des grandes sociétés cotées à la Bourse de Paris ont une longue tradition. En Belgique, en revanche, le club de GDF Suez fait figure d’exception. Kristof Scheldeman gère la communication à la presse et le club des actionnaires de GDF Suez Belgique, sous la direction de Guy Dellicour. Les relations avec les investisseurs institutionnels et les analystes belges sont quant à elles directement gérées au départ de Paris. "Le groupe a une présence historique en Belgique où nous comptons 20.000 collaborateurs, explique-t-il. L’objectif est de fidéliser les actionnaires, d’instaurer une relation à long terme. Le club existe depuis 1999 et compte 9.886 membres."

Cette politique de proximité avec les investisseurs passe avant tout par le service. Un numéro vert a été mis à la disposition des actionnaires belges pour répondre directement à leurs questions, souvent en rapport avec la fiscalité et la double imposition. "Le précompte en France peut être réduit de 25 à 15 % grâce à une convention franco-belge datant de 1964 si l’actionnaire présente une attestation de résidence, explique Kristof Scheldeman. Certaines banques proposent ce service à titre gracieux, d’autres pas. Nous essayons donc d’informer aux mieux les actionnaires. L’année passée nous avons répondu à 1.120 e-mails et près de 2.500 appels téléphoniques."

Depuis dix ans, le club propose aussi à ses membres une formation financière. Les actionnaires détenant au moins 25 actions GDF Suez peuvent s’inscrire à la "Shareholders’Business School" développé en partenariat avec l’ICHEC et l’EHSAL. "C’est un cycle d’une quinzaine de cours par an, sur des thèmes liés à la gestion du patrimoine avec des orateurs de grande qualité, précise Kristof Scheldeman. L’objectif n’est pas de promouvoir GDF Suez. Il est d’ailleurs interdit aux professeurs de parler du groupe. Le but est d’aider les actionnaires à mieux gérer leur patrimoine."

Dans ce même souci du service, GDF Suez a organisé l’année passée des cours d’initiation à l’informatique pour ses actionnaires plus âgés, peu familiarisés avec les nouvelles technologies. 150 personnes ont participé à cette formation.

Chaque année, les membres du club ont l’occasion de rencontrer le management et de poser leurs questions au PDG Gérard Mestrallet, qui vient leur exposer la stratégie, les enjeux et les perspectives d’avenir du groupe.

Culture et industrie au programme

L’objectif du club est aussi de faire découvrir aux actionnaires les actifs industriels du groupe, en organisant des visites de sites. "On vient de visiter la centrale DK6 à Dunkerque qui utilise les gaz résiduels des hauts fourneaux d’Arcelor Mittal pour produire de l’électricité pour le groupe sidérurgique et pour le marché, explique Kristof Scheldeman. Ces visites suscitent toujours beaucoup d’intérêt. De nombreux actionnaires sont des salariés ou d’anciens salariés du groupe et posent des questions très pointues."

Enfin la culture est aussi au programme avec des invitations au Musée Magritte, la maison du futur Living Tomorrow ou encore le Champ de Bataille de Waterloo. "Ce sont toujours des activités qui ont un lien avec le groupe: GDF Suez est le mécène du Musée Magritte, Waterloo est géré par Culturespaces, filiale du groupe et nous sommes partenaires de Living Tomorrow, explique Kristof Scheldeman. Nous offrons aussi la possibilité d’assister à des concerts dont nous sommes sponsors".

Les actionnaires particuliers pèsent 10 % du capital de GDF Suez, une part qui resterait assez stable, année après année.

La part d’actionnaires belges n’est pas connue. Au total, le groupe compte un million d’investisseurs individuels. l

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés