Bekaert progresse tous azimuts

©BELGA

Le groupe proposera la distribution d'un dividende de 0,90 euro en hausse par rapport au 0,85 euro de l'année précédente.

Chiffres positifs pour le groupe courtraisien Bekaert  qui termine 2015 sur une nette croissance de toutes les lignes de son compte de résultats:

- Chiffre d'affaires consolidé de 3,7 milliards (+14%) et chiffre d'affaires global de 4,4 milliards (+9%). A pointer: un effet devises de 270 millions (+8,4%) sur le chiffre d'affaires consolidé et de 149 millions (+3,7%) sur le chiffre d'affaires global,

- Marge brute de  598 millions (marge de 16,3%) par rapport à  486 millions (15,1%) en 2014,

- REBIT de  223 millions (marge de 6,1%) par rapport à  164 millions (5,1%),

- EBIT de  220 millions (marge de 6,0%) par rapport à  171 millions (5,3%),

- EBITDA de  441 millions (marge de 12,0%) par rapport à €342 millions (10,6%),

- Résultat par action: 1,83 par rapport à 1,51.

Le conseil d'administration nommera six nouveaux administrateurs. Il s'agit de:

  • Celia Baxter
  • Christophe Jacobs van Merlen
  • Pamela Knapp
  • Martina Merz
  • Emilie van de Walle de Ghelcke
  • Henri Jean Velge

Le mandat des administrateurs Barbara Judge, François de Visscher, Bernard van de Walle de Ghelcke, Baudouin Velge, et Manfred Wennemer
prendra fin à la clôture de l’assemblée générale du 11 mai 2016. Ils ne sont pas éligibles ou n’ont pas sollicité une réélection au Conseil.

Le groupe attribue la forte croissance de son chiffre d'affaires au succès de l'intégration des acquisitions, aux taux de change favorables et à l'amélioration du mix produit. Bekaert a encore souligné avoir surperformé la plupart des marchés en 2015 et contrecarré la baisse des prix et de la marge bénéficiaire provenant des matières premières et la pression compétitive en améliorant son portefeuille et la structure sous-jacente de ses activités.

Bekaert proposera la distribution d'un dividende brut de 0,90 euro par action, par rapport à  0,85 euro l'année dernière.

Finalement, en guise de prévisions, Bekaert s’attend à des performances solides continues dans la région EMEA, à une amélioration de la profitabilité en Amérique du Nord et à un potentiel de croissance en raison du redressement de ses performances en Asie-Pacifique. En Amérique latine, Bekaert continue à renforcer sa position sur le marché dans des circonstances économiques dégradantes.
Sous réserve de circonstances exceptionnelles imprévisibles, Bekaert estime:
- avoir la capacité de surperformer à nouveau le contexte de marché en 2016
- pouvoir faire une nouvelle avancée importante vers son objectif REBIT de 7%

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés