Croissance affichée pour Triodos Belgique

©Photo News

Le groupe bancaire néerlandais Triodos prévoit pour la période 2016-2018 une croissance annuelle de 10 à 15%.

Toujours en quête d’un directeur après l’écartement en novembre dernier d’Olivier Marquet, Triodos Belgique affirme que son " activité crédits " a quelque peu souffert des conditions de marché et de la concurrence des taux. L’octroi de crédits a certes progressé (+ 11% à 1,1 milliard d’euros) mais à un rythme plus lent que les 20% enregistrés en 2014. La croissance en crédits hypothécaires s’est élevée à 48%.

Côté des dépôts, la banque durable note une croissance de 11% (contre + 7% en 2014) à 1,5 milliard d’euros. La gestion de patrimoine progresse de 8% contre 42% pour les fonds de placement.

" 74% de l’épargne confiée par les clients belges à la Banque Triodos sont convertis en crédits alloués à des projets durables dans l’économie réelle ", lit-on dans le communiqué.

Au niveau du groupe, Triodos voit ses actifs sous gestion grimper de 16% à 12,3 milliards d’euros. Le total du bilan ressort à 8,2 milliards d’euros (+15%).

Pour la période 2016-2018, le groupe prévoit une croissance annuelle de 10 à 15%. Le bénéfice d’exploitation devrait toutefois être plus faible en 2016, dû à la faiblesse des marges d’intérêts et la contribution au système de garantie des dépôts néerlandais.

Triodos propose le versement d’un dividende de 1,95 euro.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés