La crise du PC pèse sur Intel

©AFP

L'entreprise d'informatique a raté le consensus pour son chiffre d'affaires à cause du déclin du PC, que n'ont pas réussi à rattraper les divers objets connectés lancés par Intel.

Intel a publié mercredi un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes, la croissance soutenue des ventes de ses processeurs pour centres de données et objets connectés n'ayant pas suffi à compenser le déclin du marché des puces pour PC.

→ L'action du numéro un mondial des semi-conducteurs perdait près de 3% dans les transactions hors séance.

Les ventes d'Intel sur le marché du PC, des téléphones portables et des tablettes ont diminué de 3% au deuxième trimestre à 7,3 milliards de dollars. Celles réalisées sur le segment des centres de données ont progressé parallèlement de 5% à 4,0 milliards, soit 30% du chiffre d'affaires total du groupe.

Intel a toutefois publié un bénéfice net meilleur qu'attendu, ses efforts de restructuration commençant à porter leurs fruits. Le géant californien a annoncé en avril un plan d'économies prévoyant la suppression de 12.000 postes, soit 11% de ses effectifs. Au deuxième trimestre, son bénéfice net a reculé à 1,33 milliard de dollars (1,21 milliard d'euros), soit 27 cents par action, contre 2,71 milliards (55 cents par action) un an plus tôt. Le résultat de la période a été amputé par une charge exceptionnelle de 1,41 milliard de dollars au titre du plan de suppression de postes.

Hors éléments non-récurrents, le bénéfice par action ressort à 59 cents, soit six cents au-dessus du consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires net, lui, a progressé de 2,6% à 13,53milliards de dollars. Le consensus le donnait à 13,54 milliards.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés