Les champions belges du dividende

©Bloomberg

La saison des résultats annuels et de l'annonce des dividendes 2015 touche à sa fin. Voici les sociétés belges les plus généreuses à l'égard de leurs actionnaires.

La saison des résultats annuels de 2015 touche à sa fin. Fin mars, toutes les sociétés cotées à Bruxelles auront dévoilé leurs chiffres sauf, bien sûr, celles qui on un exercice décalé par rapport à l’année civile comme Colruyt, par exemple. On peut donc déjà tirer un bilan presque définitif des dividendes qui ont été annoncés.

Mais, avant de commencer, voici quelques petites remarques préalables:

  • Les valeurs de biotechnologies ne figurent pas dans notre tableau et pour cause : elles n’ont pas pour vocation de distribuer des dividendes.
  • Dans la colonne " date de paiement " , si la date est suivie par les initiales AG, c’est que je n’ai pas réussi à mettre la main sur le jour du paiement et que j’ai mis la date de l’assemblée générale à la place.
  • Le rendement est calculé à partir du cours de clôture du dernier jour de cotation de l’année 2015.
  • Les sociétés qui ont un exercice à cheval ne sont pas reprises dans le tableau.

Et voici les champions de l’année 2015, répartis en deux catégories : les croissances les plus fortes et les rendements les plus élevés.

->Top 5 de la croissance :

  1. Euronav: +576%
  2. Quest for Growth : +279,2%
  3. Ontex : +142,1%
  4. Ter Beke : +40%
  5. Sioen : +29,7%

->Top 5 du rendement:

  1. Quest for Growth: 23,9%
  2. Zenitel: 14%
  3. Euronav: 11,8%
  4. Vastned Retail: 10,2%
  5. Delta Lloyd: 7,7%

Euronav a multiplié par plus de 6 la taille de son coupon et occupe la première place très loin devant ses suiveurs. La société maritime a décidé récemment de distribuer désormais au moins 80% de son bénéfice net annuel ce qui explique ce bond hors norme. Pour la pricaf Quest for Growth , le taux de distribution atteint même 90% du bénéfice. 

Avec les résultats de GBL publiés vendredi soir, on dispose désormais d’un tableau complet pour les entreprises appartenant au Bel 20. En termes de croissance du coupon, AB InBev (+20%) et Umicore (+20%) se distinguent. Pour le brasseur, cela fait au moins trois exercices d'affilée que le dividende affiche une progression à deux chiffres au point d’avoir plus que doublé entre 2012 (1,7 euro) et 2015 (3,6 euros). Avec une progression de 12,5% chacun, D’Ieteren et Delhaize méritent également un mention " très bien "

Pour le rendement, le podium est occupé par Delta Lloyd (7,7%) , Befimmo (6,2%) et Engie (6,1%) mais ces " performances " s’expliquent surtout par un parcours boursier amplement négatif en 2015.

Dans son ensemble, le bilan du Bel 20 reste solide : 12 sociétés ont relevé le montant de leur coupon, 5 l’ont laissé inchangé et deux seulement l’on réduit (Delta Lloyd de 59% et KBC à 0 euro).

Classement des valeurs du Bel 20 selon le rendement:

En dehors de l’indice-phare, une douzaine de société ont gonflé la rémunération de leurs actionnaires avec une croissance à deux chiffres. Outre celles figurant déjà dans le top 5, on peut mentionner Intervest , CFE , Lotus , Kinepolis ou encore Texaf .

Deux entreprises (Fagron et KBC) ont décidé de faire l’impasse cette fois-ci alors que l’an dernier elles ont distribué une partie de leurs bénéfices. Par contre, elles sont trois cette année à renouer avec la distribution d’un dividende : Zenitel , Campine et Roularta .

->Pour les dividendes 2012 et 2013, cliquez ici.

->Pour les dividendes 2014, cliquez ici.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés