Mattel essuie une nouvelle perte même si Barbie va mieux

©rv

La célèbre poupée fait son come-back et permet à Mattel de dépasser les prévisions des analystes en ce qui concerne les ventes de l'entreprise.

Le fabricant de jouets américain Mattel a essuyé une nouvelle perte au 2e trimestre, même si les ventes de son produit vedette, la célèbre poupée Barbie, se portent mieux. Les ventes mondiales de Barbie ont progressé de 23% (24% à devises constantes) sur le trimestre sous revue.

La perte est de 19,1 millions de dollars, correspondant à une perte ajustée par action de 6 cents, là où le marché attendait -5 cents. Ajustée des éléments exceptionnels, la perte par action n'est toutefois que de 2 cents. Le chiffre d'affaires a pour sa part atteint 957,3 millions de dollars, en baisse de 3,1%, mais supérieur aux attentes qui étaient de 936,6 millions de dollars. Mattel avait déjà subi une perte au 1er trimestre de 73 millions de dollars.

→ Suite à l'annonce de ces résultats, l'action progressait de 4,63% à 34,35 dollars dans les échanges électroniques d'après-séance à Wall Street.

Par zone géographique, les ventes ont progressé de 3% en Amérique du nord mais ont baissé de 10% (-4% à devises constantes) dans le reste du monde. Par produits, si les ventes de Barbie ont augmenté, le reste de la division "Mattel Girls and Boys Brand" a subi une baisse de 8% (5% à devises constantes) de ses ventes, avec toutefois une progression de 1% (+8% à devises constantes) pour les voitures miniatures Hot Wheels et Matchbox. Pour la marque Fisher-Price, la progression des ventes est de 3% (+6% à devises constantes) alors que pour American Girl la baisse est de 19% et pour les jeux de construction MegaBloks et RoseArt la progression est de 12% (+22% à devises constantes).

"Dans l'ensemble, notre performance est conforme à nos attentes et, en tenant compte des vents contraires liés aux taux de change, nous restons sur la trajectoire de nos prévisions pour l'ensemble de l'année."
Christopher Sinclair
CEO de Mattel

Mattel dispute la place de premier fabricant de jouets mondial au danois Lego. Son concurrent américain Hasbro avait pour sa part annoncé lundi une hausse de 25% de son bénéfice net et de 10% de son chiffre d'affaires sur le 2e trimestre.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés