AB InBev coupe son dividende en deux, le titre chute

©Photo News

Le bénéfice net d'AB InBev perd 3,7% au 3e trimestre, à 1,614 milliard de dollars. Le dividende annuel est divisé en deux, désendettement oblige... L'action perdait 8% à l'ouverture d'Euronext Bruxelles.

Les volumes totaux d'AB InBev au 3e trimestre ont progressé de 0,2 % durant le trimestre. Les produits ont augmenté de 4,5 %. Les produits combinés de Budweiser, Stella Artois et Corona ont poursuivi leur croissance, avec une hausse de 7,7 % au niveau mondial et de 10,6 % en dehors de leurs marchés domestiques.

L'Ebitda du groupe belgo-brésilien a augmenté de 7,5 %, avec un accroissement de la marge de 116 points de base à 40,3 %, grâce à la croissance des produits et grâce à des synergies et à des économies de coûts.

Le bénéfice net est en baisse. Le bénéfice normalisé attribuable aux porteurs des capitaux propres du groupe est de 1,614 millions d’USD contre 2,582 millions un an plus tôt...

Et le dividende? Le conseil d’administration a approuvé un acompte sur dividende de 0,80 EUR par action pour l’exercice 2018. Et non de 1,60 euro comme les années précédentes. Il envisage de proposer un dividende final de 1 EUR par action pour l'exercice 2018, à payer en mai 2019. Et non plus de 2 euros... Tout cela donnera lieu au paiement d'un dividende total de 1,80 EUR par action pour l'exercice 2018. Cela permet au groupe d'épargner 3,6 milliards d'euros.

Et pour la suite? Il semble que les actionnaires devront attendre pour retrouver leurs beaux dividendes... Voici ce que dit le groupe dans son communiqué: "nous nous attendons à ce que les dividendes augmentent au fil du temps, en ligne avec la nature non cyclique de nos activités. Toutefois, compte tenu de l'importance du désendettement, la hausse à court terme devrait être modeste."

Quelles sont les perspectives financières du groupe? AB InBev mise sur "une solide croissance des Produits et de l’Ebitda" pour l'exercice 2018, malgré la volatilité qui bouscule certains marchés. Le brasseur compte sur une "solide performance" de son portefeuille de marques et sur des programmes commerciaux efficaces.

"Nous prévoyons de réaliser une croissance des produits par hl supérieure à l’inflation grâce à des initiatives de premiumisation et de gestion des revenus, tout en maintenant les coûts en dessous de l’inflation. Nous restons convaincus que la croissance s’accélérera durant l’exercice", selon le communiqué.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content