Balta entrevoit un redressement

Le producteur de tapis, Balta avait annoncé cet été que son EBITDA annuel serait inférieur aux prévisions. Aujourd'hui, petite lueur d'espoir: ce résultat devrait être supérieur au 2e semestre à celui de la même période en 2017.

Le groupe Balta reste sous pression même si une lumière scintille au bout du tunnel. Hausse des prix et réorganisation du département "résidentiel" en cause, au cours du troisième trimestre 2018, le chiffre d'affaires consolidé du producteur de tapis a reculé de plus de 4% à 151 millions d'euros. L'EBITDA ajusté a chuté de près de 10% à 17,1 millions.

©Document Balta

Après l'annonce du profit warning pour l'ensemble de l'exercice 2018, les analystes de KBC Securities tablaient sur un recul identique du chiffre d'affaires trimestriel, là où ils attendaient un EBITDA en moindre retrait (-4,7% à 18 millions d'euros). 

"Nos résultats sont le reflet des conditions de marché qui restent difficiles dans nos marchés clé que sont le 'résidentiel' -principalement au Royaume-Uni- et la 'moquette' en Europe," indique Cyrille Ragoucy, qui endosse le rôle de CEO ad interim depuis le limogeage de Tom Debusschere l'été dernier. Il note toutefois une solide croissance des activités "moquettes" et "commerciales" aux Etats-Unis et s'attend à des performances similaires au 4e trimestre pour l'activité "résidentielle".

Qu'attendre de l'avenir?

Selon Balta, l'exercice du second semestre 2018 devrait donc se terminer sur un EBITDA supérieur à celui de 2017. Pas un mot sur le dividende. "Nous effectuons également une évaluation stratégique opérationnelle de nos activités dont les résultats seront annoncés au début de l'année prochaine." Quant au nouveau CEO, la quête se poursuit.

Retrouvez ici l'intégralité du communiqué de Balta. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content