Euronav va distribuer un dividende malgré des comptes dans le rouge

©kris van hamme

Déception chez Euronav qui anticipait une reprise du transport maritime des produits pétroliers pour le début du troisième trimestre. Elle ne s'est pas concrétisée. Le groupe vise maintenant le quatrième trimestre. En attendant, son résultat a plongé dans le rouge.

Euronav s’y attendait et ses craintes se sont confirmées. Le deuxième trimestre a été marqué par une faiblesse dans le marché du fret dans son secteur, celui des produits pétroliers. Ses chiffres-clés sont donc en baisse mais de façon moindre qu’attendu par les analystes.

Les revenus se sont élevés à 169,3 millions de dollars contre 232,6 millions au premier trimestre. Pour les six premiers mois de l’année, ils ont toutefois doublé à 401,9 millions par rapport à la période correspondante de 2018.

Le résultat trimestriel plonge dans le rouge avec un perte de 38,6 millions de dollars contre un bénéfice de 19,5 millions trois mois plus tôt. Au niveau semestriel, la perte se contracte passant de 51,6 millions à 19 millions.

Déception

Hugo De Stoop, le nouveau CEO du groupe maritime anversois ne cache pas sa déception de ne pas avoir encore constaté de reprise dans les taux de fret. "Toutefois, nous restons constructifs sur la reprise des taux de fret au quatrième trimestre sur la base d’un croissance continue de l’export du brut américain et la préparation de l’IMO 2020 (nouvelles normes pour la pollution des navires, Ndlr) qui induit une réduction de l’offre des navires."

Euronav dispose toujours d’un matelas de liquidités confortable qui lui permet de faire le gros dos pendant cette période difficile. Fin juin, il s'élevait à 858 millions de dollars.

Cela lui permettra de distribuer un dividende de 0,06 dollar par action début octobre alors que ses comptes sont dans le rouge. Ce paiement entre dans le cadre de sa politique d’un coupon de minimum 0,12 dollar par an.

Lire également

Publicité
Publicité