Le communiqué presque parfait de Barco

©BELGA

Des résultats supérieurs aux attentes, un objectif atteint plus vite que prévu, une hausse du dividende, une nouvelle croissance attendue pour 2019. Ce bilan presque parfait de Barco a poussé deux analystes à relever leur objectif de cours sur la valeur.

Barco…corico! Les actionnaires de Barco sont en droit de manifester leur joie. Le titre du spécialiste de la technologie de l’image présent dans les cinémas, les hôpitaux et les salles de réunions avec son système ClickShare qui connaît une croissance à deux chiffres s’est envolé de 12% ce matin en début de séance.

Toutes les sociétés rêveraient de pouvoir publier des résultats annuels de la facture de ceux diffusés ce matin par le groupe courtraisien. Il n’y a qu’une petite ombre au tableau: sous le poids de la division "loisirs", le chiffre d’affaires est en baisse et inférieur aux attentes.

Objectif atteint plus tôt que prévu

Pour le reste, c’est du nanan. L’Ebitda, l’Ebit et le résultat net sont supérieurs au consensus des analystes avec pour ce dernier un bond de 50 millions d’euros à 75 millions. Mieux encore, la marge Ebitda a augmenté de deux points de pourcentage à ventes comparables pour atteindre 12,1%. Ce chiffre correspond au bas de la fourchette de 12 à 14% que Barco ambitionnait d’atteindre en 2020 et qu’il concrétise donc avec deux ans d’avance.

"Depuis l’exercice 2016, on a constaté un amélioration de la marge à hauteur de 570 points de base (5,7% NDLR)", a calculé Guy Sips de KBC Securities. "Cela reflète un produit mix favorable, des choix de portefeuille, une baisse des coûts et des actions visant l’efficience dans toutes les divisions." Il conseille désormais d’accumuler la valeur contre "conserver" avant et a relevé son objectif de cours à 125 euros contre 115 euros avant.

Barco très conservateur

Ce tableau presque parfait n’est pas encore complet. Barco a aussi majoré son dividende de 10% pour le porter à 2,30 euros, un niveau, lui aussi, supérieur aux attentes. Pour 2019, il table, en outre, sur une croissance du résultat de l’ordre de 5% et sur une croissance continue de l’Ebitda et de sa marge.

Mais ces prévisions pourraient être dépassées au vu des antécédents du groupe. "Typiquement, Barco est très conservateur en tout début d’année", a remarqué Marc Hesselink d’ING. "Tant en 2017 qu’en 2018, il prévoyait une amélioration de la marge de 100 points de base, mais la progression a finalement atteint respectivement 190 points de base et 220 points de base." L’analyste campe sur ses positions avec une recommandation d’achat et un "target" de 135 euros.

Objectif de 140 euros

De tous les analystes qui suivent le groupe, Stefaan Genoe de Degroof Petercam est désormais le plus confiant dans l’avenir de l’action qu’il voit atteindre les 140 euros dans les 12 mois contre 130 euros avant.

Il rappelle que ces dernières années, le direction du groupe a toujours concrétisé ses promesses et qu’il ne voit pas pourquoi il en irait différemment cette fois-ci.

Il souligne que des initiatives devraient favoriser la croissance avec de nouveaux développements de produits comme pour ClickShare (diffusion, sans fil et à partir d’appareils mobiles, des images sur un écran de salle de réunion, NDLR). Celui-ci pourrait être inclus dans des écosystèmes pour professionnels dans le courant de l’année ce qui devrait permettre de le dé-risquer, estime l’analyste.

Lire également

Publicité
Publicité