Le marché salue les "résultats solides" d'Aperam

Première cotation d'Aperam à Bruxelles en 2017. ©Mathieu Paternoster

Les chiffres trimestriels d'Aperam sont en berne mais l'Ebitda s'est révélé supérieur aux attentes des analystes. La dette se réduit. Le producteur d'inox table sur une amélioration de l'Ebitda au 4e trimestre. Le titre a grimpé de plus de 10%.

A l’issue du 3e trimestre, Aperam a dégagé un chiffre d’affaires de 972 millions en baisse de 13% par rapport à la même période de 2018. Le consensus des analystes tablait sur un milliard d’euros. Les volumes affichent une baisse de 10% par rapport au trimestre précédent.

L’Ebitda, de son côté, se révèle supérieur aux attentes à 79 millions d’euros (-35%). Le marché visait un chiffre de 72,4 millions d’euros. Le producteur d’inox a, par ailleurs, généré un flux de trésorerie de 70 millions d’euros contre 97 millions au 2e trimestre.

Au final, le bénéfice par action chute de 46% à 47 centimes.

Au niveau du bilan, notons que le dette financière nette s’est contractée de 4 millions à 172 millions en l’espace de trois mois.

Résultats solides

"Malgré la baisse saisonnière normale du troisième trimestre, une pression accrue des importations et un marché faible, nous avons généré des résultats solides et maintenu notre dette à un niveau bas", s’est félicité Timoteo Di Maulo, le CEO d’Aperam dans un communiqué. "Ces éléments mettent en avant la résilience de notre modèle d'affaires."

Pour l’avenir, le CEO dit s’attendre à ce que les conditions de la demande demeurent difficiles. "Des actions supplémentaires contre le commerce déloyal ont été lancées ce trimestre dans le but de rétablir des règles du jeu équitables. Entre-temps, nous continuons de renforcer nos opérations en réalisant notre programme de gains visant 200 millions d'euros."

Concrètement, Aperam table pour le 4e trimestre sur une augmentation légère de l’Ebitda par rapport au 3e trimestre et sur une nouvelle diminution de la dette.

Lire également

Publicité
Publicité