Orange Belgium séduit avec sa performance commerciale et ses prévisions

Michael Trabbia, le CEO d'Orange Belgium. ©Dieter Telemans

Si les résultats 2018 d'Orange Belgium sont en ligne avec les attentes, le succès commercial rencontré au quatrième trimestre et les prévisions pour l'exercice en cours ont enchanté les analystes.

Belle prestation ce matin de l’action Orange Belgium . Le titre gagnait entre 2 et 3% dans la foulée de ses résultats trimestriels et annuels avant d'effacer une partie de ses gains et d'afficher un repli de 0,6% en fin de matinée.

Pas de surprise, pourtant, au niveau de l’Ebitda ajusté pour 2018 qui, bien qu’en repli de 3,3% à 286,1 millions d’euros se situe dans la fourchette avancée par le groupe, soit entre 275 et 295 millions d’euros. Pas de bonne nouvelle, non plus, pour les actionnaires qui devront se contenter, pour un troisième exercice d’affilée, d’un dividende stable de 0,50 euro brut. Pour 2019, Bloomberg anticipe toutefois un coupon de 70 centimes.

Forte croissance des abonnés

Par contre, les performances commerciales du quatrième trimestre et les perspectives annoncées au titre de 2019 ont séduit les analystes financiers.

"Orange Belgium a encore une fois réalisé une belle performance commerciale en fin d’année en comptant 61.000 abonnés post-payés supplémentaires et 25.000 abonnés convergents en plus" a souligné Ruben Devos de KBC Securities. "Cela signifie que le groupe a augmenté sa base clients post-payés et convergents de près de 7% et 75% sur l’année, posant de bonnes fondations pour la croissance des revenus des services retail en 2019."

L’analyste reste à "acheter" sur la valeur qui figure parmi les favorites 2019 du broker avec un objectif de cours de 23 euros.

Prévisions consistantes

De son côté, Stefaan Genoe de Degroof Petercam ajoute que les avancées commerciales ne seront toutefois pas reflétées dans la croissance des bénéfices en raison de la perte des revenus du MVNO (opérateur virtuel, Ndlr), des charges plus élevées liées à l’utilisation de la marque Orange et un impact régulatoire.

"Les résultats sont en ligne et Orange Belgium gagne des parts de marché dans un environnement belge difficile. En outre, la croissance sous-jacente est solide et l’action continue d’être négociée avec une décote significative", constate-t-il.  Du coup, l’analyste a relevé son objectif à 21 euros contre 19 euros avant. Le conseil reste à "accumuler".

Autre aspect positif : en ce qui concerne les prévisions pour l’exercice en cours, le groupe de télécoms a avancé une fourchette comprise entre 285 millions et 305 millions d’euros pour l’Ebitda ajusté. "Cette guidance implique une croissance de 4% par rapport au consensus de 285 millions d’euros" relève, de son côté, David Vagman d’ING ("acheter"; 21 euros) qui note également que la direction a confirmé qu’elle s’attendait à atteindre l’équilibre au niveau du câble en 2019 contre une perte de l’Ebitda de 16 millions en 2018.

Lire également

Publicité
Publicité