Premier semestre sans relief chez Van de Velde

©Reporters

Malgré une légère baisse de ses ventes, le groupe de lingerie féminine Van de Velde a vu son Ebitda progresser quelque peu. Le bénéfice se contracte toutefois de 8%.

A l’issue du premier semestre, Van de Velde a vu son chiffre d’affaires se contracter de 2,2% à 108,5 millions d’euros. Sur une base comparable, le recul est toutefois moins prononcé (-1,2%). Ce sont principalement les ventes au détail qui souffrent avec un repli de 6,7% tandis que celles en gros restent stables.

De son côté, l’Ebitda progresse de 0,3% à 26,5 millions d’euros. Avec une comparaison similaire, il croit cependant de 2,8% à 29,3 millions d’euros.

Au final, le bénéfice recule de 8,3% à 13,8 millions d’euros, soit 1,03 euro par action, principalement à la suite de l’impact négatif des résultats sur base de la méthode de mise en équivalence.

Baisse des investissements

Le groupe spécialisé dans la lingerie féminine (PrimaDonna, Marie Jo et Andres Sarda)  a investi 3 millions d’euros au cours des six premiers mois de l'année contre 7 millions un an plus tôt. Ces investissements concernent principalement la poursuite du développement de la plate-forme de commerce en ligne et la mise à jour du système ERP (logiciel de gestion des ressources). Ils ont été financés à partir des fonds propres de la société.

Van de Velde ne donne pas prévisions précises pour l’ensemble de l’exercice.

Lire également

Publicité
Publicité