Recticel revoit ses prévisions à la baisse

Le CEO Olivier Chapelle. ©Tim Dirven

Légèrement en dessous du consensus des analystes, Recticel estime avoir bien résisté à des conditions de marchés difficiles au premier semestre. La société ne table plus sur un Ebitda en hausse en 2018.

Les conditions de marché ont été compliquées au premier semestre et dans ce contexte la profitabilité du groupe a montré une bonne résistance.

Voilà en substance, le message que le management de Recticel, le CEO Olivier Chapelle en tête voulait faire passer avant-Bourse ce vendredi.

Les ventes combinées de Recticel sont en baisse de 7,6% sur une base comparable tandis que le profit brut ne baisse que de 2,4%. Les analystes avaient plutôt vu juste dans la mesure où les ventes combinées à 630,6 millions d’euros se situent juste en dessous du consensus à 639,3 millions d’euros.

Aucune division n’a été épargnée par la diminution des ventes. La demande dans le marché automobile est en baisse et le prix des matières premières plus bas a obligé Recticel à baisser ses prix dans l’isolation et les mousses flexibles.

©SISKA VANDECASTEELE

L’Ebitda récurrent n’est pas épargné avec une baisse de 15,7% à 44,9 millions (avant les normes IFRS 2016). Un recul que l’on doit essentiellement à de mauvaises performances dans l’isolation et la division literie. L’Ebitda se situe en dessous du consensus des analystes qui le plaçait à 48,9 millions d’euros. La marge Rebitda se situe à 7,1% contre 7,6% anticipés par le consensus.

Dans la division Automobile (+28,1% d’Ebitda combiné), Recticel est en train de désinvestir pour sortir à terme dans la fourniture de produits en mousses pour l’intérieur des habitacles.

Guidance en baisse

L’un dans l’autre, Recticel reste confiante pour le reste de l’année à venir. " Compte tenu de l’amélioration progressive de la rentabilité au cours du premier semestre, et de nos attentes pour le reste de l’année, nous anticipons un Ebitda ajusté en ligne avec celui de 2018 ", communique la société.

Devant les actionnaires, lors de l’AG, Recticel expliquait s’attendre encore à une année en progression, ce ne sera donc pas le cas.

Lire également

Publicité
Publicité