Trimestre difficile mais "en ligne" pour Balta

©Sofie Van Hoof

Après un début d'année délicat, Balta, le fabricant de tapis et de moquettes s'attend à une amélioration significative au second semestre.

"Les résultats du premier trimestre sont tous en ligne avec la guidance que nous avons donnée lors de nos résultats annuels en mars, résume Tom Debusschere, le CEO de Balta . Mais les obstacles rencontrés au second semestre 2017 restent d’actualité au premier semestre de cette année Il tire toutefois une certaine satisfaction des progrès constatés chez Bentley, le pôle "business" du groupe aux Etats-Unis, qui a généré une "croissance impressionnante et une amélioration dans la rentabilité sous-jacente".

Dans les chiffres, cela donne des revenus en hausse de 4,3% à 162,3 millions d’euros. Par contre, l’Ebitda ajusté dévisse de 24% à 15,3 millions d’euros avec une marge de 9,5%. Les revenus organiques ont décliné de 10,4% tandis que Bentley a contribué à la croissance à hauteur de 16,8% par rapport à l’an dernier.

Par division, l’Ebitda ajusté se répartit comme suit: 5,9 millions pour "rugs" (moquettes) (-47%), idem pour "commercial" (+99%) et 2,8 millions pour "residential" (-46%).

Amélioration de l'Ebitda

Pour le reste de l’année, le CEO affiche sa confiance. "Nous avons réalisé des progrès dans les six priorités clés identifiées au sein du groupe. Cela permettra de dégager une amélioration significative de l’Ebitda au second semestre 2018."

Lors de la publication de ses résultats annuels en mars dernier, Balta précisait s’attendre à un Ebitda 2018 compris entre 82 millions et 87 millions d’euros. Sauf erreur de notre part, cette fourchette n’est plus mentionnée dans le communiqué publié ce matin.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content