UCB confirme ses prévisions pour 2019

©BELGA

Après un premier semestre grosso modo supérieur aux attentes des analystes, le groupe pharmaceutique UCB a confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

Pour les six premiers mois de l’année, UCB a dégagé des résultats globalement supérieurs aux attentes des analystes. Si le chiffre d’affaires est en ligne à 2,3 milliards d’euros (+2%), l’Ebitda récurrent de 724 millions d’euros (-9%) et le bénéfice net de 437 millions (-24%) sont au-dessus des estimations du marché. La petite déception se situe au niveau du bénéfice par action qui s’établit à 2,42 euros, inférieur de 7 centimes par rapport aux attentes.

Les bonnes performances financières réalisées au premier semestre 2019 nous permettent, comme cela avait été prévu, d'accélérer nos investissements dans les futurs leviers de croissance.
Jean-Christophe Tellier
CEO d’UCB

UCB attribue la baisse de la rentabilité à la hausse du ratio des frais d’exploitation reflétant les investissements dans le lancement et le développement de produits. La marge Ebitda se contracte passant de 35% en 2018 à 31%.

Les ventes du Cimzia, le médicament (maladies inflammatoires) le plus important d’UCB, affichent une hausse de 15% à 782 millions d’euros. Celles du Vimpat (neurologie) ont grimpé de 19% à 622 millions tandis que celles du Briviact (neurologie) ont bondi de 73% à 103 millions.

Bonnes performances

"Les bonnes performances financières réalisées au premier semestre 2019 nous permettent, comme cela avait été prévu, d'accélérer nos investissements dans les futurs leviers de croissance", s'est félicité Jean-Christophe Tellier, le CEO d’UCB dans un communiqué.

Le groupe pharmaceutique belge confirme ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice, à savoir des revenus compris entre 4,6 et 4,7 milliards d’euros, une marge Ebitda entre 27% et 29% et un bénéfice par action dans la fourchette de 4,40-4,80 euros.

Le directeur financier s'en va

UCB signale, par ailleurs, qu’après 13 années passées à ce poste, le directeur financier de la société Deltef Thielgen quittera ses fonctions d’ici un an. Le groupe s’est déjà mis à la recherche d’un successeur.

Enfin, le groupe coté sur Euronext Bruxelles rappelle que quatre nouveaux programmes de phase III ont débuté pendant la période sous revue: le bimekizumab pour le traitement du rhumatisme psoriasique et de la spondylarthrite axiale, le padsevonil pour le traitement de l’épilepsie focale résistante aux médicaments et rozanolixizumab pour le traitement de la myasthénie grave.

Lire également

Publicité
Publicité