Ablynx brûlera moins de cash que prévu

©Ablynx

Suite à son récent partenariat avec Sanofi et l'état des rentrées attendues, la biotech revoit à la baisse sa prévision de cash burn.

Où en est Ablynx ? Fin juin la biotech affichait une trésorerie de 204,5 millions d'euros (288 millions il y a un an) pour un net cash burn de près de 31 millions (beaucoup plus qu'il y a un an, 19 millions). Pour l'année, elle estime que son cash burn sera finalement limité à 65-75 millions d'euros.

Sur les six premiers mois, Ablynx a engrangé des revenus à hauteur de 34,7 millions (53 millions fin juin 2016). Mais reste en perte: la perte opérationnelle est de 24,8 millions (contre 2 millions il y a un an). Ablynx est en perte nette de 25,3 millions, contre un bénéfice de près de 23 millions un an plus tôt.

"Ce fut une bonne période pour Ablynx et nous misons sur de futurs développements pour les prochains mois", résume le CEO Edwin Moses.

Le CEO rappelle que le recrutement de 145 patients permettra de fournir des résultats en fin de 3e trimestre pour l'étude de phase 3 avec son caplacizumab.

Au total, Ablynx a touché des payements à hauteur de 450 millions environ de la part de ses partenaires et s'attend à de nouvelles rentrées grâce à des payements d'étape et des milestones pour ses différents programmes. Un chiffre qui pourrait monter globalement à près de 10 milliards, tout pris en compte. Pour rappel, la société a conclu un nouveau partenariat avec Sanofi en juin.

Avec les résultats attendus prochainement pour le caplacizumab, et le développement de la stratégie commerciale, la biotech espère un lancement du produit en 2018. Elle attend aussi prochainement (au 4e trimestre) un accord pour lancer une étude de phase II au Japon pour son ALX-0171 auprès d'enfants. Et elle compte également sur un accord des régulateurs pour une étude globale de phase 2 de ce même produit auprès d'adultes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés