Balta lance un plan à trois ans pour améliorer sa rentabilité

Balta qui n'a toujours pas remplacé son CEO qui a été remercié durant l'été a dégagé des résultats en ligne avec ses prévisions. L'Ebitda de 2019 devrait rester stable par rapport à celui de 2018.

Une bonne nouvelle pour Balta , une fois n’est pas coutume. Le fabricant de tapis et de moquettes qui évolue dans un environnement difficile a tout juste réussi à atteindre sa prévision d’un ebitda ajusté du second semestre supérieur à celui de la période correspondante de l’exercice précédent.

Pour cela, il devait s’établir à 72 millions pour l’ensemble de l’année, c’est chose faite avec 0,4 million de plus. Il est toutefois en baisse de 14,3% par rapport à l'an dernier.

Pour le dernier trimestre, il atteint 21,1 millions d’euros, en progression de 11,6% à partir d’un chiffre d’affaires de 173,3 millions d’euros (+2,3%). La marge passe de 11,2% à 12,2% d'une année sur l'autre.

Pour l’ensemble de 2018,  les revenus se contractent de 2,3% à 646,2 millions d’euros. Le bénéfice annuel est plus que doublé passant de 3 millions d’euros à 7,3 millions mais il n'y aura pas de distribution de dividendes.

De son côté, l’endettement est en ligne avec les attentes de KBC Securities. Le ratio dette sur Ebitda est passé de 3,9 au 3e trimestre à 3,6 (dette de 261,8 millions).

Balta qui n’a toujours pas remplacé son CEO qui a été remercié en août dernier en même temps que l’annonce d’un avertissement sur résultats a lancé un plan de redressement sur trois afin d’améliorer significativement les bénéfices générés par le groupe. Baptisé NEXT, il se focalise sur une croissance durable, l’amélioration de l’excellence commerciale et l’accroissement de la compétitivité des coûts.

Le groupe coté sur Euronext Bruxelles prévient que 2019 sera une autre année de transformation et de défis pour ses activités. Il anticipe un ebitda ajusté largement plat par rapport à 2018.

Lire également

Publicité
Publicité