Balta vire son CEO et lance un avertissement sur résultats

Tom Debusschere ©Jonas Roosens

Balta annonce le départ de son CEO, Tom Debusschere, et prévient que son Ebitda annuel sera inférieur à ses prévisions antérieures.

Annonce choc mais qui se comprend au vu des récents déboires de Balta tant au niveau de son compte de résultat que de son cours de Bourse qui a perdu 62% depuis son introduction sur Euronext Bruxelles il y a environ un an: le CEO, Tom Debusschere, s’en va avec effet immédiat. Selon le communiqué de presse, ce départ a été décidé de commun accord avec l’intéressé et le conseil d’administration. En attendant un remplaçant, l’intérim est assuré par Cyrille Ragoucy, le président du conseil d’administration.

Cette annonce se double d’un avertissement sur résultats. Le producteur de revêtements de sol textiles anticipe désormais un Ebitda annuel inférieur aux prévisions antérieures qui se situaient entre 82 millions et 87 millions d’euros. L’Ebitda du second semestre devrait toutefois montrer une amélioration par rapport à celui de l’an dernier, précise la société.

Sur les six premiers mois de l’année, Balta a dégagé un chiffre d’affaires de 321,9 millions d’euros en recul de 3,6%. Au niveau organique, le repli s’amplifie à -8,8%.

La division "tapis" ('Rugs') voit ses ventes chuter de 16,2% à 100,8 millions d’euros. Même tendance pour "Residential" dont les revenus se contractent de 12,8% à 105,1 millions. Seul le pôle "Commercial" tire son épingle du jeu avec une croissance de 8,6% à 101,9 millions.

Endettement à 3,8

De son côté, l’Ebitda ajusté chute de 26,6% passant de 46,5 millions d’euros à 34,2 millions. La marge Ebitda se contracte, elle, à 10,6% contre 13,7% un an plus tôt. Elle souffre des prix élevés des matières premières, de l’impact négatif des changes et de volumes plus faibles.

La baisse de l’Ebitda provoque la hausse du ratio d’endettement dette sur Ebitda qui atteint 3,8 avec une dette nette de 272,3 millions d’euros contre 2,9 fin 2017.

Une note positive. Bentley, la dernière acquisition de Balta, affiche une croissance sous-jacente de ses ventes de 13,8% et de 36,4% de son Ebitda.

"Au niveau du groupe, nos résultats du premier semestre sont globalement en ligne avec nos attentes avec des chiffres meilleurs que prévu pour le division ‘Commercial’ et un environnement économique difficile pour les tapis en Europe et le ‘Residential’ au Royaume-Uni" précise Balta.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content