Banimmo poursuit sa cure d'assainissement

©Ken Lawrence_ hooox.com

La société de promotion immobilière, Banimmo, fait état pour 2017 de résultats en recul. Elle se targue d'avoir oeuvré à la reprise du développement de son activité afin de se recentrer sur la Belgique.

Nouvelle année sans versement de dividende confirmée pour Banimmo . La société de promotion immobilière n'a plus versé de dividende depuis 2014. "Eu égard au résultat négatif de l'exercice, le conseil ne proposera pas à l'assemblée générale de distribuer un dividende." 

Les revenus locatifs nets ont ainsi reculé pour s'établir à 4 millions d'euros contre 8,2 millions l'exercice précédent. Banimmo explique cette diminution par la perte des loyers issue de cessions d'immeubles survenues en 2016 et 2017. Le résultat opérationnel se tasse à 4 millions d'euros, malgré une marge très élevée générée par la vente du Marché Saint Germain. Certes la perte nette s'est améliorée passant de 15,4 millions en 2016 à 3,9 millions en 2017.

"Les équipes de Banimmo ont réalisé au cours de l’exercice 2017 un travail important ouvrant la voie à la reprise du développement de l’activité de la société," lit-on dans un communiqué. La dette bancaire a ainsi été réduite (-47 millions), le portefeuille des actifs a été ajusté, la gestion des coûts optimalisée...

En matière de réorganisation, Banimmo a annoncé ce mardi la vente de sa filiale française au fonds français de private equity Montefiore. L'acte de vente formel est attendu dans les prochains jours. "Compte tenu de la nouvelle stratégie de Banimmo (se recentrer sur la Belgique et notamment sur son métier de base: le secteur des bureaux, ndlr), il est apparu souhaitable, pour optimiser le développement de Banimmo France et renforcer son positionnement d’acteur de référence dans la transformation de commerces de centre-ville, de l’adosser à un nouvel actionnaire, l’équipe actuelle de Banimmo France restant bien entendu en place sous la direction de son Président, Olivier Durand," lit-on.

Cette opération, associée au remboursement des avances d'actionnaire permettront à Banimmo d'accroître sa trésorie de 14 millions d'euros. Elle permettra aussi une réduction de l'endettement à 84 millions d'euros. 

Autre étape "importante", à venir celle-là: en date du 30 mai, Banimmo remboursera l'émission obligataire de 34 millions d'euros. "Les opérations futures du groupe seront financées principalement par des crédits bilatéraux."

Banimmo dispose par ailleurs d'un portefeuille de 143.000 m² avec une réserve foncière permettant un développement pouvant aller jusqu'à 325.000 m² pour un taux d'occupation global de 83%.
Au 31 décembre 2017, l’actif net réévalué s’élevait à 66,3 millions d'euros, soit 5,8 euros par action.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect