Bénéfice record pour AvH mais déception pour CFE

Le holding présidé par Luc Bertrand a réalisé le meilleur exercice de son histoire en termes de résultats. © Sofie Van Hoof

Le holding coté a réalisé des résultats records l'an dernier. La plus-value sur la vente de Residalya y a joué un grand rôle, mais plusieurs secteurs clés y ont aussi contribué. Pas la construction, cependant, où CFE a déçu le marché.

Le holding anversois AvH a tenu le bon cap pris au premier semestre et a terminé l'année 2019 sur un résultat record. Il a réalisé un bénéfice net consolidé de 394,9 millions d'euros, contre 289,6 millions douze mois plus tôt.

394,9
millions €
AvH a réalisé un profit net consolidé de 394,9 millions en 2019, à comparer avec 289,6 millions un an plus tôt.

La belle plus-value dégagée sur la vente du groupe de soins pour personnes âgées Residalya en juin y a beaucoup contribué. L'opération s'est soldée par une plus-value de 105,7 millions. Mais le holding a également pu compter sur plusieurs de ses secteurs clés pour participer à la fête: son pôle de banque privée et son activité "Growth Capital" (capital de croissance) ont donné des résultats en progression. Le premier a contribué au résultat du groupe à concurrence de 127,3 millions (121,3 millions en 2018), sa meilleure performance historique, le second de 17,6 millions après six années de contributions négatives.

CFE sanctionné en bourse

Les filiales de dragage DEME et de construction CFE, qui forment le pôle Marine et Contracting du groupe, ont toutes deux réalisé des résultats en recul, sous l'effet entre autres d'éléments non récurrents. Mais leurs carnets de commandes ont été maintenus grâce à de nouveaux contrats.

DEME a enregistré un chiffre d'affaires en léger repli, à 2,622 milliards d'euros contre 2,645 milliards. Il a réalisé un ebitda de 437 millions contre 458 millions, et un bénéfice net de 125 millions contre 155 millions. À la fin de l'année, son carnet de commandes s'élevait à 3,75 milliards (4 milliards fin 2018).

De son côté, CFE a vu son chiffre d'affaires franchir le cap du milliard d'euros à 1,002 milliard contre 994,9 millions. La société a dégagé un bénéfice net en baisse à 9,5 millions contre 15,2 millions. Son carnet de commandes a en revanche crû de 5% à 1,38 milliard. Ces résultats ont néanmoins déçu les marchés financiers: sur Euronext Bruxelles, l'action CFE a été sanctionnée vendredi. À mi-séance, elle perdait 13,9% à 79,9 euros.

La contribution du pôle aux résultats d'AvH a reculé à 91,9 millions, contre 118,1 millions.

CFE a vu son chiffre d'affaires franchir le cap du milliard d'euros à 1,002 milliard mais a été sanctionnée en bourse.

Dans les autres pôles, AvH a connu des fortunes diverses: hausse de la quote-part de la banque privée et du segment Growth Capital, boom du pôle immobilier grâce à la plus-value sur Residalya, mais contribution négative de l'activité Energie et Ressources à cause du mauvais exercice de la filiale à 32% Sipef (plantations).

Dividende

Le groupe proposera à ses actionnaires réunis le 25 mai prochain de distribuer un dividende en hausse de 7,8% à 2,50 euros par action.

Lire également

Publicité
Publicité