BNP Paribas Fortis confirme son beau bulletin

©BELGA

BNP Paribas Fortis fait état pour le premier semestre de résultats en croissance. La banque a ainsi octroyé davantage de crédits et récolté davantage de dépôts.

Le groupe BNP Paribas avait dévoilé fin juillet le bon bulletin de sa filiale belge. BNP Paribas Fortis confirme. Max Jadot, le CEO, parle de "résultats solides". "Bien que la situation économique générale s’améliore, BNP Paribas Fortis opère toujours dans un environnement caractérisé par de faibles taux d’intérêt et des taxes bancaires élevées. Néanmoins, nous sommes parvenus à en atténuer les effets lors du premier semestre 2017."

Le résultat net (part du groupe) ressort au premier semestre à 1,05 milliard contre 1,02 milliard un an auparavant. Le total bilantaire s’élève à 301 milliards d’euros (+9,5%). Dans son communiqué la banque précise que 66% des actifs sont relatifs aux activités bancaires en Belgique, 22% aux autres marchés domestiques (Arval, le Luxembourg et Leasing Solutions), 7% aux activités bancaires en Turquie et 5% aux autres segments.

Le produit net bancaire augmente de près de 5% pour dépasser les 4 milliards d'euros. L'activité belge reste un moteur de croissance mais la Turquie performe bien également.

Côté frais de gestion, la banque BNP Paribas Fortis se dit toujours affectée par la taxe bancaire qui en Belgique fait grimper les coûts de 2%. Une taxe qui annule ainsi les efforts pour améliorer l'efficacité opérationnelle, souligne-t-on au sein l'enseigne. 

Enfin, en terme de liquidité et de solvabilité, le ratio Common Equity Tier 1 est de 13% pour un ratio de liquidité à court terme de 134%.

Et sur le terrain?

Max Jadot affirme que l’octroi de prêts aux clients particuliers et aux entreprises a augmenté de 3% à 119 milliards d’euros. Des chiffres boostés par les prêts hypothécaires et les crédits aux grandes entreprises.

Le total des dépôts a atteint 128 milliards d’euros (+3,3%). L’augmentation la plus marquante est enregistrée dans les dépôts sur les comptes courants.

Le patron bancaire souligne également les investissements opérés dans la technologie digitale. "Au cours du premier semestre 2017, le nombre total de sessions digitales via Easy BankingApp (EBA) et Easy Banking Web (EBW) a encore augmenté, cette fois de 25%, atteignant ainsi 23,6 millions de sessions par mois. En outre, les clients sont de plus en plus nombreux à utiliser les solutions mobiles (EBA), tendance qui se traduit par une augmentation de 36% du nombre d’utilisateurs actifs et une augmentation de 57% du nombre de sessions par mois (de 10,9 millions à 17,1 millions) par rapport au premier semestre 2016. Enfin, le volume de ventes directes a augmenté à 25,4% des ventes totales, ce qui nous donne l’assurance que nous réaliserons notre objectif de 50% d’ici 2020."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect