Bond des revenus chez Aedifica

Stefaan Gielens, CEO d'Aedifica. ©Debby Termonia

Reflétant sa stratégie d'acquisition menée tambour battant, les revenus locatifs d'Aedifica ont grimpé de 44% à 35 millions d'euros à l'issue de son premier trimestre.

La société immobilière Aedifica qui lance actuellement une offre de rachat amicale sur le groupe finlandais Hoivatilat a dégagé, pour le premier trimestre de son exercice 2019/2020, des revenus locatifs de 35 millions d’euros en hausse de 44% d’une année sur l’autre. Le taux d’occupation est de 100%.

Ce bond s’explique par le nombre de sites d’immobilier de santé, sa spécialité, qu’Aedifica a ajouté à son portefeuille au cours de l’année écoulée.

Au cours du premier trimestre, la juste valeur des immeubles de placement en exploitation a augmenté de 142 millions d’euros, passant de 2,27 milliards à 2,41 milliards. L’actif net par action sur base de cette juste valeur s'élève à 61,81 euros au 30 septembre contre 60,16 euros trois mois plus tôt.

De son côté, le rendement brut ne bouge pas à 5,9%.

Pipeline de 414 millions d'euros

Au 30 septembre, le taux d’endettement s’élevait à 39,6% mais il va nettement s’accroître avec le rachat d’Hoivatilat financé avec de la dette. Ce groupe cotée à Helsinki est actif aussi bien dans les maisons de repos que dans les crèches.

De nouvelles opportunités d’investissement sont à l’étude signale le groupe immobilier dans un communiqué. Sans même tenir compte de celles-ci, la croissance future est assurée par l’important pipeline de projets d’investissement (acquisitions, constructions, rénovation), assure la SIR. Il atteint 414 millions d’euros.

Mardi soir, Aedifica a encore annoncé le rachat de deux maisons de repos en exploitation et d’un site immobilier de santé à construire en Allemagne. Montant de l’investissement : 35 millions d’euros environ.

Lire également

Publicité
Publicité