Bone Therapeutics a une trésorerie suffisante jusqu'au 3e trimestre 2019

Thomas Liénard, CEO de Bone Therapeutics: "nos ressources financières nous permettent de poursuivre le rythme de développement de nos programmes." ©Tim Dirven

La biotech Bone Therapeutics estime disposer d'une trésorerie suffisante pour atteindre ses objectifs jusqu'à la fin du troisième trimestre 2019.

"Nos dernières avancées nous permettent de nous rapprocher de notre objectif: mettre au point des produits de thérapie cellulaire osseuse efficaces, pouvant être produits à grande échelle, afin de répondre aux besoins de populations de patients importantes, commente Thomas Lienard, le directeur général de Bone Therapeutics , qui présente ce jeudi ses résultats opérationnels et financiers pour le premier semestre. Nous avons enregistré des progrès sur le plan clinique, renforcé l`expertise du Conseil d’administration et nos ressources financières nous permettent de poursuivre le rythme de développement de nos programmes."

Que retenir au niveau financier?

→ La trésorerie et les équivalents de trésorerie s'établissent à 9,10 millions d'euros. Près de 8 millions ont été consommés au premier semestre. Pour rappel, pour 2018, Bone avait annoncé en avril que sa consommation nette de trésorerie devrait s’établir entre 15 et 16 millions d’euros pour l'année et qu'elle disposerait d’une trésorerie suffisante pour réaliser ses objectifs jusqu’au troisième trimestre 2019. La biotech confirme aujourd'hui ces perspectives.
→ Les produits d'exploitation se sont élevés à 1,88 million d'euros, en petite baisse par rapport au premier semestre 2017 (1,92 million).
→ Les pertes d'exploitation sont de 6,08 millions, contre 6,16 millions il y a un an.

Qu'attend-on de Bone Therapeutics dans les prochains mois?

"Au cours du second semestre, nous devrions communiquer de nouvelles données sur nos programmes allogéniques et autologues ainsi que sur nos développements cliniques futurs", explique Thomas Lienard, le directeur général.

→ On attendait les résultats finaux de l'étude clinique de Phase I/IIA avec Allob dans les fractures avec retard de consolidation pour mi-2018; ces résultats devraient finalement être communiqués en septembre.
→ Au quatrième trimestre, la biotech devrait livrer les conclusions de l'analyse intermédiaire de la phase III pour le traitement de l'ostéonécrose de la hanche avec le Preob.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content