CFE prévoit une hausse sensible de son chiffre d'affaires

Orion, un navire de DEME. ©deme

CFE a dégagé au cours de neuf premiers mois de l'année, un chiffre d'affaires en hausse de 22,3% à 2,75 milliards d'euros. Il est inférieur aux estimations d'ING.

A l’issue des neuf premiers mois de l’année, CFE a généré un chiffre d’affaires en hausse de 22,3% à 2,75 milliards d’euros ce qui est inférieur aux estimations d’ING (2,84  milliards).

Le pôle dragage qui comprend la filiale DEME affiche une progression de 15,9% à 2,02 milliards d’euros. "L’activité a été intense dans toutes les divisions de DEME" souligne CFE dans un communiqué. Le pôle "contracting", pour sa part, a vu son chiffre d’affaires grimper de 31% à 671,7 millions d’euros.

Le carnet de commandes au 1er octobre se révèle également inférieur aux attentes d’ING à 4,07 milliards d’euros contre 5,07 milliards un an plus tôt. Pour les activités de dragage, il passe, d’une année à l’autre, de 3,98 milliards d’euros à 2,78 milliards.

De son côté, l’endettement financier net s’est accru à 646,2 millions d’euros contre 498,2 millions un an plus tôt.

Prévisions

Pour l’ensemble de l’année, CFE prévoit une hausse sensible de son chiffre d’affaires tant chez DEME qu’en "contracting".

Chez DEME, la marge Ebitda exprimée en pourcentage du chiffre d’affaires devrait se maintenir dans la fourchette de la moyenne historique (16 à 20%). En "contracting" , par contre, le résultat opérationnel sera inférieur à celui de l’exercice précédent, précise CFE.

Lire également

Publicité
Publicité